Pour éviter le cancer de l'œsophage, ne buvez pas votre café trop chaud

Il est préférable d'attendre que le café refroidisse avant de le boire (Getty Images) (Getty Images)

Boire un café ou un thé trop chaud pourrait endommager les cellules du tube alimentaire et favoriser l'apparition d'un cancer. Explications.

Mieux vaut patienter quelques minutes avant de boire son café. Selon une récente étude menée par des experts de l'Université de Cambridge, boire son café trop chaud peut augmenter le risque de cancer de l'œsophage. En effet, un liquide trop chaud au contact des cellules du tube alimentaire peut rendre les cellules de l'œsophage cancéreuses.

Le même phénomène pourrait exister avec le thé trop chaud. Peu importe la boisson chaude, il serait préférable d'attendre quelques minutes et de ne pas boire sa tasse brûlante. Ces conclusions ont été publiées dans la revue Clinical Nutrition. Les scientifiques ont comparé les gènes de plus de 360 ​​000 personnes au Royaume-Uni et en Finlande, ils ont ensuite déterminé le risque de développer 22 types de cancers pendant 11 ans.

Les dégâts d'un liquide chaud

Selon cette étude, les personnes jugées génétiquement plus susceptibles de boire du café étaient près de trois fois plus à risque de développer un cancer de l'œsophage. Les chercheurs ont constaté que le risque était davantage lié aux lésions tissulaires causées par les liquides chauds plutôt que le fait d'aimer le café. "La bonne nouvelle est que la consommation de café n'augmente pas vos chances de contracter la plupart des types de cancer", ajoute le Dr Burgess. Avant de compléter : "La raison la plus probable de l'association entre la consommation de café et le cancer de l'œsophage est les dommages liés à un liquide chaud versé dans la gorge".

En effet, un liquide chaud peut brûler les cellules du tube alimentaire ce qui altère les gènes. "Notre étude ne prouve pas un lien de causalité entre la consommation de café et le risque de cancer de l'œsophage, elle fournit simplement des preuves solides suggérant qu'il peut en exister un", nuance le Dr Burgess. Et le risque est important puisque ceux qui préfèrent une infusion tiède ont 2,7 fois plus de risques que les non-buveurs de développer un cancer de l'œsophage. Ceux qui boivent les boissons "chaudes" ont un risque 5,5 fois plus élevé et "très chaud" 4,1 fois plus. "Il serait déraisonnable de dire que cela revient à dire aux gens 'au lieu d'un café, vous devriez boire du thé à la place et tout ira bien'. Je pense que c'est le contraire de ce que nous disons en réalité. Il semble que ce soit une blessure thermique plutôt que quelque chose de spécifique au café ou à la caféine", explique le Dr Burgess cité par le Telegraph.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Quand vous êtes au-delà de trois cafés par jour, les problèmes commencent"