Publicité

"Il y a un espoir": "très déçu", Pierre Sage dévoile le plan de l'OL pour rattraper le couac Benrahma

A deux jours de l'Olympico face à Marseille, Pierre Sage aura un groupe quasi au complet pour défier l'équipe de Gennaro Gattuso. Seuls Johann Lepenant, en reprise, et Orel Mangala, non-qualifié, manqueront à l'appel pour la réception du rival phocéen. Deux joueurs auxquels on peut aussi rajouter Saïd Benrahma. Malgré un accord total pour signer à Lyon ce jeudi lors du mercato hivernal, l'Algérien a finalement vu son recrutement gelé à cause d'un problème administratif à West Ham. De quoi frustrer Pierre Sage.

"Je suis bien évidement déçu. Déçu pour nous, déçu pour le club et pour tous ceux qui ont travaillé sur le sujet jusqu’à maintenant", a estimé l'entraîneur de l'OL ce vendredi face à la presse. "Je suis très déçu pour lui parce que, pour l’avoir eu au téléphone jeudi soir, il était très enthousiaste. Tout son entourage était très content aussi qu’il rejoigne Lyon."

>> Toutes les infos et rumeurs du mercato

"Il y a un espoir que ça arrive"

Décidément, jeudi n'était pas le jour de la personne en charge de valider les documents administratifs à West Ham. Outre le départ de Saïd Benrahma à l'OL, le club londonien a aussi fait capoter le transfert de Pablo Fornals au Betis à cause d'un bug informatique qui a empêché l'envoi de tous les éléments aux instances. Une hypothèse qui pourrait potentiellement permettre à Lyon d'obtenir une dérogation afin de boucler l'arrivée du milieu offensif algérien malgré tout.

"C'est pour ça, on espère que la situation va se régler. Il y a un espoir que ça arrive", a poursuivi l'entraîneur des Gones.

"On va tout faire pour parce que ce serait évidement une valeur ajoutée à notre effectif avec une solution supplémentaire." Et Pierre Sage de préciser sur la procédure engagée par l’OL: "Je pense qu’il y a un petit couac juridique à régler ou dans la procédure. Après je ne sais pas s’il y a déjà des précédents dans ce genre de situation mais notre idée c’est de défendre jusqu’au bout la possibilité qu’il nous rejoigne. A la fois on a très envie qu’il vienne comme on l’a affiché et lui a aussi très envie de venir."

Article original publié sur RMC Sport