Publicité

Mercato: recours, joker… L’OL peut-il quand même obtenir la signature de Saïd Benrahma?

Après la colère, les poursuites? L’OL ne veut pas en rester là sur le transfert avorté de Saïd Benrahma (28 ans), jeudi lors de la dernière journée du mercato. Le club rhodanien a imputé cet échec à West Ham coupable, selon lui, de ne pas avoir transmis dans les temps les documents à la Fifa pour valider le transfert.

West Ham plaide le bug informatique

En conclusion de son communiqué très offensif contre les Hammers, l’OL a laissé entendre qu’il pourrait mener l’affaire devant les instances compétentes.

"Le club se réserve le droit d'engager toutes les procédures appropriées nécessaires pour valider l’opération ultérieurement, et de tenir West Ham responsable si besoin est", a prévenu le club.

John Textor, propriétaire du club, et David Friio, directeur sportif, en diront plus sur leurs desseins de cet épineux dossier lors d’une conférence de presse ce vendredi à 14h. Selon Fabrizio Romano, le club va faire appel devant la Fifa en espérant une résolution positive. Ils peuvent compter sur un allié de circonstance dans ce combat: le Real Betis qui a aussi déploré les erreurs de West Ham dans un autre transfert avorté en toute fin de marché, celui de Pablo Fornals. Les Hammers, de leur côté, plaident un bug informatique. Ces éléments peuvent-ils peser? David Moyes, entraîneur des Hammers, se montrait plutôt rassurant jeudi sur une éventuelle issue positive.

>> Suivez toutes les infos mercato EN DIRECT

De quoi faire réfléchir la Fifa? L’instance internationale se montre en général inflexible sur les transferts ratés pour quelques secondes. Le Barça en avait fait l’expérience à l’hiver 2023 en voyant son recours rejeté après avoir transmis les documents avec 18 secondes de retard pour obtenir la signature de Julian Araujo (LA Galaxy). En 2015, le Real Madrid avait envisagé un appel devant la FIFA après le couac rocambolesque du transfert de David De Gea, pour un fax envoyé avec une minute de retard par Manchester United. Mais les Merengues s’étaient ravisés, estimant leurs chances d’aboutir quasiment nulles.

Le PSG avait connu une mésaventure similaire en janvier 2023 en manquant la signature de Hakim Ziyech, encore pour une histoire de documents non transmis dans le temps… et encore avec un club anglais (Chelsea). Les dirigeants parisiens avaient, eux, fait un recours devant la Ligue de football professionnel (LFP) pour un résultat identique: un transfert invalidé mais une responsabilité imputée aux Blues.

Benrahma ne peut pas venir comme joker

Un autre épisode avait marqué la fin du marché d’été 2019 entre Marseille et Nantes. Après de longues heures de négociations et un accord imminent, l'arrivée de Valentin Rongier à l’OM avait échoué… avant d’aboutir trois jours plus tard. Le milieu de terrain s’était engagé en qualité de joker trois jours plus tard, comme cela est autorisé. Mais ce ne sera pas possible pour l’OL dans le cas de Saïd Benahma puisque le règlement n’autorise pas le recrutement de joker après le mercato d’hiver (dit période d’enregistrement complémentaire), à l’exception d’un joker médical (dont les conditions ne s’appliquent pas dans ce cas). Le seul salut de l’OL passera donc par la Fifa et d’éventuels recours en appel qui prendraient beaucoup de temps.

Article original publié sur RMC Sport