Epidémie de grippe : 6 choses à savoir sur le virus

Les épidémies sont-elles plus fréquentes quand le thermomètre plonge ?

L'augmentation des maladies respiratoires est indéniable en hiver. Tout comme celle de la grippe et des gastro-entérites. En 2008, des chercheurs ont étudié la propagation des virus en variant la température et l'humidité de l'environnement. Ils ont constaté qu'une température de 5 °C et un degré d'humidité de 20 % offraient les conditions idéales pour la transmission virale. Philip Rice, de l'hôpital St-Georges de Londres, a, pour sa part, suggéré que les ultraviolets joueraient un rôle dans les épidémies. Selon ses travaux, ces rayons dégraderaient naturellement les virus. Or, au cours de l'hiver, l'ensoleillement est minimal.

Les virus sont-ils plus nombreux en hiver ?

Il semble que ce soit le cas. Une équipe sud-coréenne a filtré l'air à Séoul, dans une forêt et dans un complexe industriel et trouvé entre 2 et 40 millions de virus dans un mètre cube d'air. Ce qui revient à dire que, sans le savoir, nous inhalons jusqu'à 400 000 virus par minute ! L'immense majorité d'entre eux, heureusement, ne nous veut aucun mal (ils s'attaquent aussi aux arbres, aux champignons, aux bactéries). Reste que, dans l'étude, leur concentration variait indiscutablement selon les saisons, avec un pic en janvier et un déclin à partir du printemps.

On sait aussi que certains virus, comme celui de la grippe, survivent plus longtemps dans l'air lorsque la météo est humide et froide. Cette longévité (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Test positif au Covid (décembre 2022) : durée de l'isolement, que faire ?
Attention aux moules en silicone, ils seraient "peu sûrs" pour votre santé
Infections à méningocoque : plusieurs cas signalés chez des jeunes ayant fréquenté la même boîte de nuit à Strasbourg
Cas contact Covid décembre 2022 : que faire, si on est vacciné ou non ?
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce jeudi 1er décembre 2022 : courbes, décès, les infos du jour en direct