Entre Charles et Camilla, une histoire d'amour qui dure depuis les années 70

Le prince Charles et son épouse Camilla - AFP
Le prince Charles et son épouse Camilla - AFP

Entre eux, la complicité est palpable. Mais si Charles et Camilla, aujourd'hui roi d'Angleterre et reine consort, forment un couple visiblement soudé et heureux, leur histoire d'amour a connu des vents contraires et ils n'ont pu se marier qu'en 2005.

Pour eux, tout avait pourtant commencé en 1970. C'est à un match de polo à Windsor, que Charles, 22 ans rencontre Camilla Shand, 24 ans. La jeune femme aurait glissé au prince de Galles ce bon mot: "Mon arrière-grand-mère était la maîtresse de votre arrière-grand-père. Ça nous fait quelque chose en commun".

Le coup de foudre est immédiat, et ils vivent une histoire d'amour passionnée. Pourtant, leur amour est impossible. "Elle n'était pas de famille artistocratique, elle n'était pas assez belle, et surtout, elle n'était plus vierge", évoque le journaliste britannique Philip Turle, au micro de Céline Kallman dans le podcast Le titre à la une.

Diana, candidate idéale

Mais la vie les sépare rapidement. Charles part servir dans la Royal Navy. À son retour, huit mois plus tard, Camilla est fiancée à Andrew Parker Bowles, qui fut l'amant de la princesse Anne, sœur de Charles, et qu'elle épouse en 1973. lls auront deux enfants, Thomas, né en 1974, dont Charles est le parrain, et Laura, née en 1978.

C'est en 1978 que le prince Galles, rencontre la jeune Diana Spencer, après avoir fréquenté sa sœur, Sarah. Elle n'a alors que 17 ans. Contrairement à Camilla, la fraîche jeune femme est la candidate idéale pour épouser le prince. Ils se fiancent en février 1981 et se marient le 29 juin la même année, devant près d'un milliard de téléspectateurs. Mais très vite, quelque chose cloche dans ce conte de fées.

Lors d'une interview commune, au moment de leurs fiançailles, le prince livre cette étonnante réponse à la question "êtes-vous amoureux?", "Qu’importe la signification que l’on donne au mot ‘amoureux'".

"Ca m'a complètement bouleversée. J'ai pensé 'quelle réponse étrange'. Ça m'a traumatisée", racontera plus tard Diana, dans une interview relayée par le documentaire Diana in her own words.

Selon le livre de Stephen Barry, The Diana's Chronicles, pendant leur lune de miel, Charles appelle Camilla quotidiennement.

Conversation salace

La suite, on la connaît, William et Harry naissent en 1982 et en 1984, la relation entre Charles et Diana, se détériore, Diana est harcelée par les photographes. En 1989, une conversation téléphonique salace entre Charles et Camilla fuite dans la presse à scandale.

Dans l'interview désormais célèbre, que la princesse accorde à la BBC en 1995, le journaliste Martin Bashir souligne que le prince Charles aurait renoué avec Camilla dès 1986 et demande à Diana si elle était au courant. "Oui, je l'étais, répond Diana, mais je n'étais pas en position pour y faire quoi que ce soit".

Elle lance alors cette phrase devenue célèbre: "Nous étions trois dans ce mariage, c'est un peu beaucoup".

En 1989, une conversation téléphonique salace entre Charles et Camilla fuite dans la presse à scandale. Charles et Diana finissent par se séparer en 1992 et divorcent en 1996. En 1997, la princesse meurt à Paris, dans un terrible accident de voiture, poursuivie par les paparazzis.

Détestation

Camilla divorce d'Andrew Parker Bowles en 1995. En 1997, peu avant la mort de Diana, Charles organise la fête d'anniversaire des 50 ans de Camilla. Mais les Britanniques ne sont pas prêts.

"Camilla, c'était la femme responsable de la mort de Diana. Camilla c'était un homme déguisé en femme, Camilla c'était le diable", rappelle le journaliste britannique Philip Turle à BFMTV, évoquant les rumeurs qui circulent à l'époque à son sujet.

Pour faire accepter Camilla aux médias, et modifier son image dans les yeux du public, le prince de Galles va jusqu'à engager un communicant. Le couple apparaît ensemble en public pour la première fois en 1999, et prévient les journaux. La même année, ils partent en vacances avec les princes William et Harry.

"Camilla devient un nouveau produit", décryptait Marc Roche en mai 2021 dans le Ligne rouge sur Charles.

"Ce n'est plus l'ex-maîtresse, mais celle que le prince aurait dû épouser dès le départ et qu'on ne lui a pas laisser épouser par devoir d'Etat. Et il a ce droit au bonheur".

Mais il leur manque quelque chose d'important pour vivre enfin leur amour: l'approbation de la reine. Elle tente même de les séparer, en vain. Elle réalise alors le rôle bénéfique de Camilla. La souveraine finit par accepter en 2000 une invitation à un anniversaire à Highgrove, la résidence du prince, où se trouve également Camilla, ce qui vaut acceptation tacite de l'ex-maîtresse.

En 2003, Charles et Camilla s'installent ensemble à Clarence House, la résidence officielle du prince de Galles. Ils se marient en 2005 et Camilla prend le titre de duchesse de Cornouailles, évitant soigneusement de devenir princesse de Galles.

À force de patience et d'engagement dans des causes dont les autres membres de la famille royale ne voulaient pas, Camilla gagne le cœur des Britanniques. Sans jamais se plaindre ni du harcèlement des photographes.

"Ta plus grande réussite, c'est de m'aimer"

Aujourd'hui encore, alors qu'ils sont mariés depuis près de 20 ans et qu'ils se connaissent depuis plus de 50, Charles et Camilla semblent toujours aussi complices et amoureux. "Ta plus grande réussite, c'est de m'aimer", lui avait-il glissé au téléphone en 1989. Et quand on voit Camilla, rester stoïque à côté de Charles, pestant contre un stylo défectueux, il y a quelques jours, on se dit que c'est en effet un sacré boulot.

"Ils ont le même sens de l'humour, ils rient beaucoup des mêmes choses. Ils aiment la vie en extérieur à la campagne, ils aiment les chevaux. Ils ont tellement en commun", souligne la correspondante royale Angela Levin pour BFMTV.

En dépit de leurs emplois du temps chargés, Camilla essaie de partager chaque jour un moment avec son mari, ne serait-ce que pour lire un livre chacun de son côté dans la même pièce. "C'est très relaxant", a-t-elle récemment confié au magazine Vogue, "parce que vous savez que vous n'avez pas à faire la conversation". Et si leur vie risque de changer de façon radicale, Charles peut toujours compter sur le soutien indéfectible de son "épouse bien-aimée", comme il l'a nommée lors de son premier discours de roi.

Article original publié sur BFMTV.com