Publicité

"Endgame" : le livre qui égratigne la famille royale

Le journaliste Omid Scobie, réputé proche de Meghan et Harry, publie fin novembre un livre qui n'épargne pas la famille royale et la monarchie.

Le livre porte un titre digne d'un film Marvel et un nouveau coup à la monarchie britannique. Endgame (aux éditions HarperCollins, non traduit en français), est le dernier croc-en-jambe de Meghan et Harry à la famille royale.

Écrit par le journaliste Omid Scobie, réputé proche du couple installé à Montecito, l'ouvrage, à paraître le 28 novembre, n'épargne personne au sein de la famille royale.

L'ouvrage décrit la monarchie britannique comme une institution vieillissante et en crise, et Charles comme un roi impopulaire auprès des jeunes, animés de sentiments républicains.

"Pour rester pertinent, le système, dans une démarche presque trumpienne, s'appuie sur le patriotisme - voire le chauvinisme - pour conforter sa position", évoque Scobie dans le Times.

"Plutôt que de faire face aux défis des temps modernes, qu'il s'agisse de la diversité ou d'autres questions sociales, l'institution s'en détourne constamment et se repose sur le respect des valeurs du passé".

"Père imparfait et mari volage"

Le biographe brosse le portrait de Charles en roi assisté, dont il faut repasser les lacets et qui "aime que quelqu'un presse exactement un centimètre de dentifrice sur sa brosse à dents avant de se coucher". Des détails qu'avait déjà livrés Paul Burrel, l'ex-majordome de Diana.

Charles y est également décrit comme "un père imparfait et un mari volage qui a détruit la vie de la princesse Diana". Pire, il apparaît comme un prince de Galles peu préparé au rôle de roi. "Il y a eu une sorte de prise de conscience de ce qu'est le rôle par rapport à celui de prince de Galles, où il y avait un peu plus de liberté et de personnalité", selon Omid Scobie.

Le prince William est lui aussi égratigné dans le livre, et décrit comme "impatient d'être roi", et "très à l'aise avec les coups bas du palais et les courtisans qui les imaginent". Il aurait, selon l'auteur, beaucoup œuvré dans l'ombre pour nuire à son frère à travers la presse.

"Ce que beaucoup de gens ignorent, c'est à quel point William a été impliqué dans de nombreuses affaires concernant son propre frère", assure-t-il.

Camilla y est dépeinte comme agacée par les questions d'identité de genre et de véganisme, et Kate comme terrifiée à l'idée de faire autre chose que sourire pour des séances photo.

Des "amis communs" avec Meghan

La presse britannique accueille cet ouvrage avec un certain scepticisme. "Le nouveau livre d'Omid Scobie, Endgame, s'en prend à tous les membres de la famille royale, à l'exception d'un certain couple en Californie", écrit le Times, qui a rencontré l'auteur. "N'y a-t-il donc rien de sacré?", s'interroge le Mirror, assurant que le livre révèle des détails sur la mort de la reine. Et le Daily Mail s'appesantit sur "l'attaque cruelle" contre Kate Middleton.

Le biographe royal a déjà publié un livre sur Meghan et Harry, intitulé Finding Freedom, publié en France sous le titre Harry et Meghan, libres, et co-écrit avec la journaliste américaine Carolyn Durand. Ils y racontaient les coulisses du départ de Harry et Meghan pour les Etats-Unis et décrivaient la scission entre William et Harry. 

Omid Scobie assure ne pas être ami avec la duchesse de Sussex et ne pas l'avoir interviewée pour ce livre, qui semble pourtant piloté depuis la Californie. Interrogé par le Times, il explique cependant avoir "des amis communs" avec Meghan Markle, ce qui lui permet d'obtenir des informations.

En 2021, Meghan Markle avait pourtant reconnu devant la justice britannique, dans le cadre du procès intenté contre le Mail on Sunday, avoir fourni des informations aux auteurs de Finding Freedom.

Aujourd'hui, la supposée proximité d'Omid Scobie avec Meghan Markle lui vaut des insultes racistes, des attaques sur les réseaux sociaux et des menaces de mort, indique le journaliste au Times.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Minute du prince Harry