Emmanuel Macron achève sa visite en Algérie avec un partenariat «renouvelé»

Algerian Presidency/Handout

Dernière journée en Algérie pour le chef de l'Etat français. Après des mois de crise diplomatique, les présidents français et algérien devraient signer une déclaration commune, témoignage d'une nouvelle dynamique dans la relation entre les deux pays.

Le président français Emmanuel Macron achève samedi une visite de trois jours en Algérie par une rencontre avec des sportifs et des artistes à Oran avant de retourner sceller officiellement la relance de la relation bilatérale à Alger.

Le chef de l'Etat se rendra d'abord au port et à la chapelle de Santa Cruz sur les hauteurs d'Oran, qui offrent une vue plongeante sur la baie de la deuxième ville d'Algérie, baignée par la Méditerranée.

Il se rendra ensuite dans le magasin du label Disco Maghreb, emblématique du raï --courant musical devenu très populaire à Oran dans les années 80 avant de conquérir un public mondial-- puis ira à la rencontre de jeunes et de sportifs lors d'une démonstration de breakdance.

Le président, arrivé vendredi soir à Oran, ville réputée pour son ouverture d'esprit dans l'ouest du pays, a dîné avec l'écrivain Kamel Daoud et d'autres personnalités oranaises.

"Enthousiasme"

Avant de quitter Alger, il avait rencontré des jeunes entrepreneurs et du milieu associatif qui l'ont interpellé sur les problèmes de visas , le recul du français en Algérie et le contentieux mémoriel entre les deux pays.

L'Algérie a été colonisée pendant 132 ans par la France avant d'obtenir son indépendance en 1962, au terme de huit ans d'une guerre sanglante.

Après des mois de crise diplomatique, liée à ce passé toujours douloureux, les présidents français et algérien Abdelmadjid Tebboune ont annoncé dès le premier jour de la visite de M. Macron jeudi une nouvelle dynamique dans la relation entre les deux pays.

Ils la scelleront par la signature solennelle d'une déclaration commune, étape ajoutée à la dernière minute au programme du président Macron. Il s'agira, selon l'Elysée, d'un "partenariat renouvelé, concret et(...)


Lire la suite sur Paris Match