Dossier : Renvoyer des humains sur la Lune

Lundi 29 août 2022 doit décoller la mission Artemis I, le coup d'envoi du grand programme spatial de la NASA et de ses partenaires, qui vise à renvoyer des humains sur la Lune dans les prochaines années. Découvrez les différentes facettes de ce grand défi au travers de notre dossier spécial.

À l’aube d’un retour sur la Lune avec les missions Artemis

La dernière fusée de la NASA (le Space Launch System) doit être lancée en août avec le vaisseau Orion à son sommet, pour entrer en orbite autour de la Lune. <a href="https://www.nasa.gov/sites/default/files/thumbnails/image/sls-70mt-dac3-orange-launch-uhr2_adj_tw_sm.jpg" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:NASA" class="link ">NASA</a>
La dernière fusée de la NASA (le Space Launch System) doit être lancée en août avec le vaisseau Orion à son sommet, pour entrer en orbite autour de la Lune. NASA

Le nouveau programme lunaire Artemis vise à installer des humains sur la Lune. Comment vont se dérouler les premières étapes ?

Retour des humains sur la Lune: Artemis, figure de proue d’une compétition globale

Eugene Cernan a été le dernier homme sur la Lune. Photo du 13 décembre 1972. NASA
Eugene Cernan a été le dernier homme sur la Lune. Photo du 13 décembre 1972. NASA

Plusieurs agences spatiales visent à envoyer de nouveau des humains sur la Lune. Coopération et compétition géostratégiques et économiques au programme.

Les zones grises de l'exploitation des ressources sur la Lune, et les pistes pour en sortir

L'eau est l'une des ressources les plus précieuses sur la Lune, située principalement aux pôles. Mais revendiquer un territoire dans l'espace, et donc s'approprier ses ressources, est illégal selon les lois internationales. <a href="https://www.jpl.nasa.gov/news/ice-confirmed-at-the-moons-poles" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:NASA" class="link ">NASA</a>
L'eau est l'une des ressources les plus précieuses sur la Lune, située principalement aux pôles. Mais revendiquer un territoire dans l'espace, et donc s'approprier ses ressources, est illégal selon les lois internationales. NASA

L'ère de l'exploitation des ressources lunaires approche rapidement. Comment le faire durablement – et légalement?

Pourra-t-on faire pousser des plantes sur la Lune ? Des indices avec les échantillons ramenés par Apollo

La Lune est couverte de poussière et bénéficie de peu d'eau, d'oxygène et de lumière pour faire pousser des plantes. <a href="https://www.flickr.com/photos/kevinmgill/50408130448/in/photolist-2jNoQZo-MaNn86-YmFAiM-8DhMXA-6u8twP-MiwJw6-z9ayob-A79AV8-A7a2FR-zNGdFR-A3TUKE-z9b2gj-A3VzG5-A3TQEA-zNB78E-A52YwG-A3Vw5f-A41GKo-z9qN58-GtP6Kk-z9jMzx-A3UHC7-Z6ScTj-A7a7Et-A54ucw-zNCAx3-8Dk1qN-z9k9ak-A3VrH9-z9bKDW-2hv5QFR-A3V535-z9bskY-A54KyU-A6du3n-A7aJMD-A3Vy6E-A5a789-z9bB3N-A6cZBe-A3UECQ-z9bDW3-A6iYY8-z9bVa9-z9c1KC-zNNdwv-z9kscH-2mPoWzs-fZsXjr-zNCsLS" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:Kevin Gill/Flickr" class="link ">Kevin Gill/Flickr</a>, <a href="http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:CC BY-SA" class="link ">CC BY-SA</a>
La Lune est couverte de poussière et bénéficie de peu d'eau, d'oxygène et de lumière pour faire pousser des plantes. Kevin Gill/Flickr, CC BY-SA

Les futurs colons pourront peut-être faire pousser des plantes sur la Lune… mais pas n’importe où.

L’influence de la Lune est-elle réelle ou imaginaire ?

La Lune a-t-elle une influence sur les cultures ? <a href="https://unsplash.com/photos/vFrhuBvI-hI" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:Luca Huter / Unsplash" class="link ">Luca Huter / Unsplash</a>, <a href="http://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0/" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:CC BY-SA" class="link ">CC BY-SA</a>
La Lune a-t-elle une influence sur les cultures ? Luca Huter / Unsplash, CC BY-SA

La Lune nourrit nos imaginaires depuis la nuit des temps. Mais faut-il réellement planter ses tomates à la pleine lune ? Y a-t-il vraiment plus de crimes ces nuits-là ? Faisons le point, scientifiquement.