Publicité

Dorothée de retour dans "Transformers": "c'est une preuve qu’il faut être patient dans la vie!"

Paramount Pictures

Dorothée fête ses 50 ans de carrière en faisant son grand retour au cinéma. L'actrice et chanteuse de 69 ans prête sa voix à un personnage de Transformers: Rise of the Beasts, en salles ce mercredi.

Discrète depuis quelques temps, l'animatrice de Récré A2 et du Club Dorothée a expliqué au Parisien comment elle s'était retrouvée impliquée dans ce projet: "Thomas Pawlowski, le directeur marketing de Paramount, la société de production du film, m’a contactée et proposé ça, il y a quelques mois."

"Je lui ai demandé quelques instants pour réfléchir, car j’étais quand même hypersurprise. Pourquoi moi, déjà? Et au final, mon temps de réflexion n’a pas été très, très long. J’étais vraiment époustouflée, mais surtout hypertouchée et heureuse que l’on ait pensé à moi."

Pour l'animatrice phare des années 1980 et 1990, qui se souvient avoir vu des épisodes du dessin animé Transformers dans Récré A2, "c'est une petite boucle qui se ferme finalement": "c'est une preuve qu’il faut être patient dans la vie!"

Rester discrète

Elle a adoré l'expérience: "C'est un exercice passionnant. C’est un tout autre univers, un autre monde [...] Là, c’est une rigueur extrême. Tout est carré, millimétré. C’est beaucoup de boulot. J’étais estomaquée par ce travail, mais c’est vraiment fascinant."

Dorothée espère pouvoir poursuivre dans cette voie: "J’adorerais réitérer l’expérience, oui. Et je le ferai certainement, même si je n’ai pas encore eu de contacts." En attendant, elle préfère rester discrète:

"Mais bien que je reçoive souvent des invitations, je ne veux pas faire de la télévision pour faire de la télévision. Il faut vraiment que ça me plaise ou que je puisse défendre une cause. Il faut que ce soit utile."

L'actrice de 69 ans a des projets, mais refuse d'en parler pour le moment: "Je suis légèrement superstitieuse, donc je ne peux pas trop vous répondre. Mais vous serez informé en temps voulu, ne vous inquiétez pas!"

Article original publié sur BFMTV.com