Publicité

Donald Trump bat Nikki Haley dans le New Hampshire et remporte le deuxième round des primaires républicaines

L'archifavori des primaires républicaines, Donald Trump, s'est imposé ce mardi 23 janvier face à son ancienne ambassadrice à l'ONU, Nikki Haley, dans le New Hampshire, selon les projections de Decision Desk et de l'agence Associated Press. Des résultats partiels (sur 80% des suffrages) donnent Donald Trump en tête avec 54,8% des voix, devant Nikki Haley et ses 43,6%.

La victoire de Donald Trump était attendue, mais une participation importante d'électeurs "indépendants" pouvait laisser croire à Nikki Haley une éventuelle surprise, beaucoup d'entre eux s'étant mobilisés "contre" l'ancien locataire de la Maison Blanche.

Sur son réseau social Truth Social quelques heures avant l'annonce des résultats, Donald Trump s'est d'ailleurs inquiété de cette participation d'indépendants.

Les derniers sondages donnaient une large avance au milliardaire républicain (d'environ 18 points), mais les résultats de ce mardi sont pour l'instant moins importants (11 points).

"La course est loin d'être terminée"

Que va-t-il maintenant se passer pour l'ancienne ambassadrice de l'ONU, qui entend incarner l'alternative à Donald Trump? Après cet échec dans le New Hampshire, sa victoire semble plus que compromise.

Les prochaines échéances, dans le Nevada notamment, vont offrir une nouvelle victoire à l'ancien locataire de la Maison Blanche. Surtout, les sondages en vue de la primaire organisée le 24 février en Caroline du Sud, l'État d'où est originaire Nikki Haley, donnent une avance insurmontable à Donald Trump.

Ce n'est pas ce qu'a pour l'instant décidé l'ancienne ambassadrice de l'ONU. "La course est loin d'être terminée", a-t-elle lancé devant ses partisans ce mardi soir.

Les électeurs "méritent d'avoir le choix" ces deux prochains mois, assure Nikki Haley, qui estime qu'une "investiture de Trump serait une victoire pour Biden".

De son côté, le président démocrate s'est facilement imposé dans les primaires organisé par son parti dans le New Hampshire. Alors que son nom ne figurait même pas sur les bulletins de vote. Une incongruité liée à un désaccord sur le calendrier électoral.

Article original publié sur BFMTV.com