Publicité

Disparition d'Erwan: "toutes les hypothèses" encore étudiées un mois après le début de l'enquête

Les enquêteurs n'écartent aucune piste un mois après la disparition d'Erwan, 18 ans. Alors que le jeune homme n'a plus été vu depuis la nuit du 10 au 11 février, le parquet de Niort indique à BFMTV "travailler toutes les hypothèses".

"Nous avons reçu la famille lundi de la semaine dernière (26 février) pour faire point sur l'enquête. 5 enquêteurs travaillent à temps plein sur les investigations", poursuit le parquet, qui a ouvert une information judiciaire pour disparition inquiétante le 20 février.

Un rassemblement de soutien dimanche

La nuit du 10 au 11 février, Erwan faisait la fête dans une boîte de nuit à Moncoutant-sur-Sèvre (Deux-Sèvres). Selon nos informations, l'étudiant en BTS banque à Poitiers, très alcoolisé, a été mis à la porte de l'établissement après un incident "sans gravité".

"En ce qui concerne la chronologie des faits, les dernières images prises à la sortie de la discothèque où il passait la soirée ont été prises peu avant 3 heures", avait expliqué le parquet à BFMTV.

Un important dispositif a été mobilisé pour retrouver le jeune homme. Des dizaines de gendarmes, dont des plongeurs, des chiens, un drone et un hélicoptère, ont mené des recherches.

En parallèle de cette enquête, la famille d'Erwan a porté plainte contre la discothèque pour "non assistance a personne en danger".

Les proches du jeune homme organisent ce dimanche 10 mars à 11 heures un rassemblement à Saurais, sa commune d'origine. Un moment qui doit se dérouler "dans une ambiance positive et amicale pour partager un moment de solidarité. Parce que les recherches continuent et qu'on ne lâche rien", indique la famille d'Erwan à BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com