Publicité

Battues, discothèque, chien Saint-Hubert... Ce que l'on sait de la disparition d'Erwan, 18 ans, dans les Deux-Sèvres

Tout une commune est à la recherche d'Erwan. Depuis la nuit de samedi à dimanche, le jeune adulte de 18 ans a disparu à Moncoutant-sur-Sèvre, dans les Deux-Sèvres. D'importants moyens humains et matériels ont été mobilisés ce lundi 12 février, pour l'instant en vain.

• Disparu à la sortie d'une discothèque

Erwan n'a plus donné signe de vie depuis sa sortie de la discothèque "La Morinière" à Moncoutant-sur-Sèvre (79), aux alentours de 2h30 dans la nuit de samedi à dimanche. Cet étudiant en BTS banque à Poitiers passait la soirée avec ses amisdans cet établissement où se produisait un rappeur.

"En ce qui concerne la chronologie des faits, les dernières images prises à la sortie de la discothèque où il passait la soirée ont été prises peu avant 3 heures", a indiqué le parquet des Deux-Sèvres à BFMTV.

Selon Karine, sa belle-mère, "on le voit traverser le parking de la discothèque, puis plus rien à cause d'un projecteur qui éblouit la caméra". "Il a été mis dehors de la boite de nuit, a-t-elle déclaré à BFMTV, précisant que ce n'est pas un garçon agressif, il n'est pas violent."

D'après nos informations, Erwan était fortement alcoolisé et a été mis à la porte de la discothèque par les vigiles pour un incident "sans gravité".

"Il est évoqué par la famille et des copains des comportements inhabituels de la part d’Erwan", a poursuivi Louis-Marie Guérinau, maire de Saurais, commune où a grandi Erwan.

• L'inquiétude de la famille

Dimanche matin, à 10h15, la sœur d'Erwan, Chloë, a publié un avis de recherche sur son compte Facebook. "Si quelqu'un a vu quoi que ce soit ou voit quoi que ce soit, je vous prie de nous tenir informés... Il porte un jean noir, un sweat Nike vert foncé, des baskets noire et blanche", écrivait-elle.

Avant d'ajouter: "Nous ne souhaitons pas être hâtifs dans nos conclusions il est peut-être simplement chez quelqu'un qu'il connaît mais nous sommes tous inquiets malgré tout."

Prévenus, les gendarmes ont débuté leurs recherches dès dimanche. Cinq patrouilles de gendarmes, un hélicoptère, une équipe cynophile et une brigade nautique pour sonder les nombreux plans d'eau autour de la boîte de nuit ont été mobilisés.

"On est désemparés, dans une angoisse sans nom. Toute sa famille est dans une inquiétude inimaginable", mais "on garde espoir", a lancé sa belle-mère sur BFMTV.

"Aujourd'hui, on imagine le pire, s'est-elle inquiétée. (...) Erwan est très sociable, très posé. Un adolescent sain, sans problèmes, qui n'a pas l'alcool mauvais."

À Saurais,l'incompréhension est de mise. "Erwan est vraiment un jeune très sérieux qui n’a jamais fait d’histoire sur la commune de Saurais", a témoigné sur notre antenne le maire de Saurais Louis-Marie Guérinau. Il a ajouté qu'Erwan est "très discret, quelqu’un de bien intégré dans la vie sociale locale, quelqu’un sans histoire".

• Aucune piste écartée

Ce lundi, la gendarmerie nationale a elle lancé un appel à témoins pour disparition inquiétante. Une enquête pour disparition inquiétante a également été ouverte, a confirmé le parquet des Deux-Sèvres à BFMTV.

Une vingtaine de gendarmes ont été mobilisés ce lundi matin, accompagnés d'un hélicoptère et d'un chien Saint-Hubert, spécialisé dans la recherche d'êtres humains. D'abord menées par les gendarmes, les recherches ont pris un tournant à la mi-journée: plus d'une centaine de personnes ont participé à une battue citoyenne, encadrées par les gendarmes qui ont donné les consignes.

Les gendarmes aidés de bénévoles ont effectué une sectorisation, beaucoup de lieux ont été explorés comme les environs de la discothèque, les chemins d'accès ou les fossés, a appris BFMTV d'une source proche de l'enquête.

Au milieu de l'après-midi, il restait une vingtaine de gendarmes sur place aidés de bénévoles et la Croix-Rouge. L'objectif était de chercher, par la suite, aux endroits où les chiens n'ont pas marqué.

Selon la famille, "rien n'a été trouvé, toutes les zones ont été explorées".

En fin d'après-midi ce lundi, les recherches se sont achevées. Toutes les pistes sont encore explorées à ce stade, selon une source proche de l'enquête. Si les recherches ne sont pas concluantes mardi - où le même dispositif devrait être renouvelé - la brigade nautique de la Rochelle sera mobilisée mercredi.

Article original publié sur BFMTV.com