Découverte d'un dinosaure avec de la peau fossilisée, un spécimen exceptionnel

Royal Tyrrell Museum of Palaeontology

Seule une partie des restes de la bête affleure d'une roche mais les paléontologues estiment que le fossile pourrait être entièrement conservé.

Au cœur des Badlands de l'Alberta, au Canada, le Parc provincial Dinosaur abrite une des plus riches collections de fossiles de dinosaures datant de la fin du Crétacé (75 à 77 millions d'années), avec pas loin de soixante espèces différentes identifiées à ce jour. Y découvrir un nouveau squelette n'a donc rien de surprenant ! Mais cette nouvelle pièce, qui n'est pas encore totalement dégagée, pourrait s'avérer être exceptionnelle.

Bec de canard

Elle a été découverte en 2021, lors d'une campagne de reconnaissance : un membre de l'équipe de Brian Pickles de l'Université de Reading a remarqué un morceau de squelette affleurant d'une colline. Apparaissait une grande partie de la queue et la patte arrière-droite d'un dinosaure hadrosaure. Aussi nommés "dinosaures à bec de canard", ces animaux étaient très répandus en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Quadrupèdes et herbivores, ils sont caractérisés par la forme de leur tête qui ressemble à celle des canards modernes. Malgré leur régime alimentaire végétarien, certains étaient équipés de centaines de dents capables de déchiqueter la nourriture avant de l'avaler.

Rejoints, en 2022, par une équipe du Royal Tyrrell Museum, les paléontologues ont entrepris l'extraction du fossile, dont l'orientation suggère que l'ensemble du squelette pourrait être préservé dans la roche. Un travail qui pourrait s'étaler sur plusieurs mois voire années compte tenu de la difficulté de fouiller dans cette région l'hiver. Ce n'est qu'une fois que le fossile sera dégagé et qu'un crâne aura été découvert qu'il sera possible de préciser l'espèce d'hadrosaure à laquelle il appartient. Pour l'heure, plus de 100 tonnes de roches ont été dégagées et le fossile protégé par un bouclier de boue et de plâtre afin qu'il ne soit pas abîmé durant les travaux d'excavation.

Restes de peau

D'ores et déjà, la petite taille de la queue et des os de la patte indique qu'il s'agirait d'un individu juvénile. Si les fossiles d'hadrosaures adultes sont nombre[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi