Publicité

"Débâcle", "humiliation", "naufrage", "deuil"… la presse ivoirienne allume les Elephants

Sonnée et révoltée. La presse ivoirienne s’emporte contre sa sélection ce mardi au lendemain de sa défaite cinglante face à la Guinée équatoriale (0-4), lors de la Coupe d’Afrique des Nations, organisée en Côte d’Ivoire. Les mêmes mots durs se succèdent sur les différentes Unes entre "humiliation" (Dernière heure, Générations, L’Expression ou L’inter), "naufrage" (Le nouveau réveil, le Sursaut, l’Essor ivoirien), "débâcle" (Fraternité Matin) ou "cauchemar" (Le Mandat).

"Gasset dehors, Idriss démission"

Certains médias tentent tout de même de garder une petite note d’optimisme comme "Le Patriote" qui s’interroge sur les raisons de cette claque ("Pourquoi!") tout en invitant les supporteurs à y croire: "Découragement n’est pas ivoirien". "La Voie originale" se montre plus fataliste: "Sauf miracle, tout est perdu". Le sort de la Côte d’Ivoire, qui doit terminer parmi les quatre meilleures troisièmes pour se qualifier en huitièmes de finale, dépend des résultats des autres équipes C, D, E et F.

Les Ivoiriens pourraient même être qualifiés dès ce mardi en cas de match nul entre le Cameroun et la Gambie. Mais certains journaux n’attendent pas cette issue et réclament déjà des comptes au sélectionneur Jean-Louis Gasset et au président de la Fédération ivoirienne de football, Idriss Diallo. C’est le cas de Super Sport très offensif contre le duo. "Les Eléphants jettent la honte sur la Côte d’Ivoire. Gasset dehors, Idriss démission." "Les têtes de Gasset et Diallo réclamées", enfonce RHDP News, tout comme Le Jour: "Gasset doit démissionner".

Le média Linfodrome publie sur son site une interview de Didier Drogba, légende du football ivoirien, qui tire la sonnette d’alarme. "Non seulement on doit se poser les bonnes questions mais on doit aussi prendre les bonnes décisions pour le football", lance l’ancien joueur de l’OM. "Aujourd'hui, une nation comme la Côte d'Ivoire ne peut pas organiser une telle compétition et sortir aussitôt de cette compétition comme elle est sortie aujourd'hui. Mais sortir de cette manière, il y a problème."

Article original publié sur RMC Sport