Publicité

Cyclone Belal : l'île de La Réunion placée en alerte violette, les secours ne peuvent plus intervenir

Le plus haut niveau d'alerte a été déclenché par les autorités à La Réunion, menacée par le passage du cyclone Belal. Des vents dépassant probablement les 200 km/h pourraient frapper l'île.

Synonyme de "danger exceptionnel" selon Météo-France, l'alerte violette a été déclenchée sur l'île de La Réunion tôt ce lundi matin à cause du passage du cyclone Belal.

"La population est informée que, durant cette phase, il n’y a plus de possibilité de secours immédiat", rappelle la préfecture.

Le cyclone Belal "devrait directement impacter et traverser" l'île avec "des vents extrêmes", selon les prévisions de Météo-France, sans toutefois "atteindre le stade de cyclone tropical intense".

Plus personne ne peut circuler

C'est la première fois que l'alerte violette est déclenchée par les autorités pour La Réunion. Ce niveau implique "un confinement strict de l'ensemble de la population, y compris des services de secours et de sécurité", précise un communiqué de la préfecture de ce département d'outre-mer.

"Toute circulation est formellement interdite pour quelque cause que ce soit et jusqu'à nouvel ordre", est-il précisé.

Des déplacements interdits que ce soit à pied ou en voiture, sous peine de sanctions, explique Météo-France sur son site. Les Réunionnais étaient déjà confinés dans le cadre de l'alerte rouge déclenchée ce dimanche à 17 heures.

L'agence météorologique craint en effet un cyclone "qui pourrait marquer l'histoire" de La Réunion et ses 900 000 habitants avec des vents soufflant jusqu'à 250 km/h.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Le cyclone Belal s'apprête à toucher La Réunion, en alerte maximale