Publicité

Cyclone Belal à La Réunion: Darmanin annonce que l'état de catastrophe naturelle sera reconnu "le plus rapidement possible"

"La procédure accélérée de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle sera étudiée dès vendredi pour être décrétée en tout début de semaine prochaine", a indiqué sur X le ministre de l'Intérieur et des Outre-mer, alors qu'il visitait l'exploitation agricole d'un maraîcher au Tampon, dans le sud du territoire ultra-marin.

Une reconnaissance de l'état de catastrophe "la plus rapide possible"

Selon lui, après réunion des ministères concernés, "une procédure très simplifiée" permettra de "déclencher des dédommagements très importants".

"Ce sera le plus rapide possible", a indiqué à la presse le ministre, arrivé mercredi matin sur l'île.

Le passage du cyclone Belal, lundi, a durement touché le secteur agricole de l'île et les professionnels du secteur ont dit espérer une reconnaissance rapide de l'état de catastrophe naturelle. Plusieurs communes, parmi les plus touchées, ont exprimé des demandes similaires.

Trois décès de SDF

Concernant le bilan établi à trois morts, des sans-domicile fixe, Gérald Darmanin a précisé qu'il y a "des zones que nous n'arrivons pas encore à joindre". Les personnes décédées, "pour celles que nous connaissons, "étaient très isolées géographiquement et socialement et ont refusé pour certaines d'entre elles des hébergements d'urgence", a-t-il précisé.

Belal a frappé l'île de La Réunion lundi matin, balayée par des pluies diluviennes et des vents allant jusqu'à 200 km/h. Il a ensuite continué sa route vers l'île Maurice, environ 200 km au nord-est, où il a aussi fait des dégâts très importants.

Article original publié sur BFMTV.com