Publicité

Pluies torrentielles, voitures emportées... Graves inondations sur l'île Maurice à l'approche du cyclone Belal

Front de mer submergé par les vagues, voitures emportées par les eaux, bâtiments inondés: l'île Maurice connaît de premiers dégâts ce lundi 15 janvier 2024 à l'approche du cyclone Belal, qui représente une "menace directe", ont averti les services météorologiques (MMS) locaux.

Les services météo ont relevé le niveau d'alerte à 3 (sur 4 possibles), alors que l'oeil du cyclone a touché ce lundi matin l'île voisine de La Réunion, faisant un mort.

Si Belal doit atteindre le point le plus proche de l'île "tôt demain (mardi) matin", selon les MMS, de fortes pluies ont pris par surprise dès lundi les 1,3 million d'habitants et fait de premiers dégâts.

La situation devrait se dégrader

Dans la capitale Port-Louis, située sur la côte ouest, de puissantes vagues balayaient le front de mer et dans certaines rues, les voitures étaient bloquées, avec de l'eau jusqu'au capot, ou même emportées par le courant, selon des images diffusées par des médias locaux. D'autres images montraient des bâtiments inondés, avec des meubles flottant dans l'eau.

La situation devrait se dégrader avec la progression du cyclone. "Belal se rapproche dangereusement de Maurice et représente une menace directe pour Maurice. Le rayon des vents cycloniques devrait traverser la partie sud de l'île et Belal devrait passer plus près du sud de l'île tôt demain matin", ont averti les MMS dans un communiqué.

"Des pluies torrentielles sont donc attendues dans les heures à venir" avec des rafales de vent pouvant atteindre 100 km/h, ont-ils ajouté.

Ils ont appelé le public à "prendre toutes les précautions et rester dans un endroit sûr", d'éviter de circuler et de se tenir à l'écart des "lieux sujets à l'accumulation d'eau, les berges des rivières et autres cours d'eau susceptibles d'être inondés ainsi que certains versants de montagne sujets aux glissements de terrain".

Magasins, entreprises et administrations fermées

Lundi, magasins et entreprises privées, dont les banques, ont fermé leurs portes et les administrations ont libéré leurs employés, afin qu'un maximum de personnes restent à l'abri.

L'aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam a annoncé sa fermeture "à partir de 16h30 (heure locale) jusqu'à nouvel ordre".

Ile touristique prisée pour ses plages de sable blanc et ses eaux cristallines, Maurice a été frappée en février 2023 par de fortes pluies et des vents violents du cyclone Freddy, qui avait ravagé le sud-est de l'Afrique, notamment au Malawi, au Mozambique et à Madagascar.

Une dizaine de tempêtes ou cyclones traversent chaque année le sud-ouest de l'océan Indien pendant la saison cyclonique, qui s'étend de novembre à avril.

Article original publié sur BFMTV.com