Publicité

Cyclisme: "Je pensais que Lefevere était ivre", Un soutien de poids pour Alaphilippe

Depuis plusieurs mois, le manager de Soudal Quick-Step Patrick Lefevere s’illustre avec quelques piques adressées à son coureur Julian Alaphilippe. Une fois encore, le dirigeant avait des choses à dire sur le Français, notamment à propos de l’hygiène de vie de ce dernier : "Julian est un bon gars. Mais après avoir signé son méga contrat, on ne l’a plus vu (...) Je pense que chez lui, il y a eu trop de fêtes et trop d’alcool. Julian est sous la coupe de Marion (Rousse, sa compagne)."

Des propos loin d’être appréciés par le coureur d’INEOS Grenadiers Geraint Thomas, qui a pris la défense d’Alaphilippe dans son podcast, en affirmant que ces affaires devraient se régler "à huis clos": "Ce genre de débordements, c’est un peu bizarre. Pour un patron d'équipe avec tant d'histoire et de respect de la part des gens, c'est un peu comme s'il perdait les pédales en public, en fait, c'est mental." D'autant que, comme Geraint Thomas le remarque, Lefevere avait fait vivre le même enfer au sprinteur Sam Bennett qu'il n'avait cessé de dénigrer en public.

“Je pensais que Lefevere était ivre pour être honnête”

Vainqueur du Tour de France en 2018, Geraint Thomas a tout de même assuré qu’il respecte le gros travail de Patrick Lefevere: "Pour être honnête, j'ai beaucoup de respect pour Patrick. Ce qu'il a fait au fil des ans avec Quick-Step est incroyable : les résultats qu'ils ont obtenus, les résultats qu'ils ont eus, la façon dont ils roulent, c'est incroyable l'équipe et le succès qu'ils ont eu, donc beaucoup de respect pour lui."

Mais l’Anglais persiste à dire que même s’il est ouvert aux critiques productives, ce nouveau tacle de Lefevere envers Alaphilippe n’était pas nécessaire: "En tant que coureur, j’ai de la peine pour mes collègues, vous savez. C’est une situation insensée, qui ne devrait pas se produire en public. J’aime les critiques publiques, si elles sont bonnes pour la personne (...) Je pensais que Lefevere était ivre, pour être honnête", a-t-il dit en plaisantant. "Peut-être qu'il l'était, je ne sais pas."

"Cela ne doit pas être agréable d'avoir cela en public, de faire parler de soi et pas dans le bon sens du terme. J'espère donc que l'année sera bonne, ce serait formidable de le voir revenir". Le 24 février, Alaphilippe a chuté deux fois lors du Het Nieuwsblad. Au micro de RMC Sport, le Français s’était montré rassurant sur son état de santé: "Ca a l’air d’aller."

Article original publié sur RMC Sport