Covid-19: vive émotion en Autriche après le suicide d'une médecin harcelée par des antivax

La médecin donnait régulièrement des interviews télévisées dans lesquelles elle appelait la population à se faire vacciner. Elle a reçu de nombreuses menaces de mort sur les réseaux sociaux et en personne.

Choc en Autriche. Une médecin s'est suicidée, après avoir reçu des menaces de mort de la part de militants opposés à la vaccination et d'adeptes de théories conspirationnistes portant sur le Covid-19, rapporte Reuters samedi. L'exécutif autrichien appelle à stopper les messages de "haine".

"Mettons fin à ces propos alarmistes et à ces tentatives d'intimidation. La haine et l'intolérance n'ont pas leur place en Autriche", a condamné le président autrichien Alexander Van der Bellen.

Lisa-Marie Kellermayr était un visage familier de la lutte contre le Covid-19 dans son pays, puisqu'elle donnait régulièrement des interviews aux télévisions autrichiennes dans lesquelles elle vantait notamment les mérites de la vaccination contre le virus.

"Menacée" jusque dans son cabinet

Le président autrichien a rendu hommage à la médecin pour son engagement dans la lutte contre le virus et pour son approche prudente face à la pandémie.

Il a à l'inverse condamné les personnes qui "lui ont fait peur, l'ont menacée, d'abord sur Internet, et ensuite en personne, se rendant directement dans son cabinet".

Selon des médias autrichiens, elle avait dû fermer temporairement son cabinet, alors qu'elle devait dépenser 8000 à 10.000 euros par mois en agents de sécurité, face aux menaces qu'elle recevait.

Lisa-Marie Kellermayr a été retrouvée morte dans son bureau dans la région de Haute-Autriche, vendredi. Selon des médias autrichiens, une lettre a été retrouvée près de son corps, dans laquelle elle explique son geste.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Constance Wu a tenté de se suicider après un tweet controversé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles