Publicité

Coupe de France: un joueur de Rouen a frappé son tir au but face à Toulouse… avec une rupture du tendon d’Achille

Il a été au bout de lui-même. Auteur de l’avant-dernier tir au but du FC Rouen dimanche lors du 16e de finale de Coupe de France face à Toulouse, Amédé Kabongo a largement contribué à la belle performance du club normand, pensionnaire de National et tombeur du tenant du titre au bout du suspense. Une sacrée performance pour l’arrière gauche français (23 ans), qui a transformé sa tentative… malgré une rupture du tendon d’Achille. Comme indiqué par Rouen ce lundi, il sera même indisponible jusqu’à la fin de la saison.

Blessé en toute fin de match, Kabongo n’a pas pu être remplacé avant la séance de tir au but. Conformément au règlement, il devait obligatoirement s’avancer face au gardien toulousain en cas de besoin. Alors que les dix premiers tireurs ont fait trembler les filets, il a donc dû se présenter devant Alex Dominguez en tant que 11e tireur.

Chambrage du gardien toulousain

En voyant le Rouennais s’avancer en boitant, le gardien espagnol du TFC ne s’est d’ailleurs pas privé pour le chambrer et lui mettre la pression. Malgré toute sa difficulté à marcher, Kabongo n’a pas tremblé et a répondu au chambrage du portier toulousain par un large sourire assorti d'un doigt sur la bouche. Un tir au but décisif puisque, dans la foulée, Gabriel Suazo a manqué sa tentative, offrant à Abdeljalil Sahloune une balle de match, transformée par le milieu normand.

En 8e de finale, le 8 février prochain (20h45), Rouen accueillera l’AS Monaco pour un match de gala au stade Robert-Diochon. Mais ce sera donc sans le héros de ce dimanche soir.

Article original publié sur RMC Sport