Publicité

Coupe de France: chambrage rouennais, tirs des gardiens... la folle séance de tirs au but qui élimine Toulouse et qualifie Rouen

Le tenant du titre de la Coupe de France, Toulouse, s'est fait sortir en 16es de finale, dimanche, par Rouen, équipe de National - l'équivalent de la troisième division - 12 tirs au but à 11 (3-3 à la fin du temps réglementaire).

Rouen s'offre le scalp du TFC au bout d'une séance de tirs au but de folie

Mené 1-0, puis 3-2, le TFC a été mis en grand danger au cours de la partie. Mais les espoirs des vainqueurs de l'édition 2023 ne se sont pas éteints puisque Rasmus Nicolaisen, en égalisant (3-3) à la 90e+2, a permis aux siens d'y croire encore. Une belle demi-volée du gauche sous la barre qui est venu éteindre - momentanément - l'enceinte rouennaise. Mais plusieurs minutes plus tard, les Toulousains ont craqué sur leur 12e tentative lors de la séance de tirs au but.

Cette dernière, interminable, n'a pas manqué de tendre les supporters présents au stade Robert-Diochon.

Tout s'est décanté lorsque Gabriel Suazo a été le premier à manquer sa tentative, trouvant le poteau sur son tir puissant du gauche. Quelques secondes plus tard, Abdeljalil Salhoune transformait avec la manière son tir décisif pour envoyer les Normands en huitièmes de finale de la compétition. Tandis que le dernier tireur rouennais, Kabongo, qui a fini blessé, n'a pas hésité à chambrer le gardien toulousain.

Rouen est le premier club de National ou échelon inférieur à éliminer le tenant du titre depuis l'Ile-Rousse face à Bordeaux en 2014. Déjà à la peine en L1 avec une 14e place et seulement un point d'avance sur la zone rouge, le TFC perd sa couronne.

Article original publié sur RMC Sport