Publicité

Coup d’envoi fictif, ramasseuses de balle, film de sensibilisation… la 25e journée de Ligue 1 dédiée aux femmes pour le 8 mars

Le foot français fera honneur aux supportrices ce week-end. La Ligue de football professionnel a dévoilé, ce jeudi, un programme mettant en valeur les femmes lors des matchs de la 25e journée de L1 et de la 28e journée de L2, ce week-end, en marge de la journée internationale des droits de la femme, le vendredi 8 mars. La LFP s’est engagée avec l'association anglaise Her Game Too qui "a pour mission de sensibiliser le grand public à la lutte contre le sexisme en tribunes, et ce en faveur d'une plus grande inclusion dans le sport ".

Un film de sensibilisation diffusé avant les matchs

Un film de sensibilisation intitulé "Le Siège" sera diffusé sur les écrans géants des stades avant les rencontres pour inciter les femmes à prendre place en tribunes derrière le slogan: "parce que le 12e homme est aussi une femme, célébrons toutes les spectatrices des stades". Les speakers énonceront un message sur cette campagne avant les coups d’envoi.

Les joueurs seront, eux, accompagnés par des filles sur le terrain "avant que des coups d’envois fictifs des matchs ne soient donnés par des filles". "Enfin, des ramasseuses de balles seront déployées autour du rectangle vert pour assister les joueurs tout au long du week-end", indique le communiqué de la LFP. La livraison du ballon des match sera également assuré "exclusivement par des femmes". "Un large plan de communication en digital et sur tous les terrains de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT sera déployé tout au long de ce week-end du 8 mars, incluant un grand nombre des partenaires de la LFP", conclut le communiqué.

"Cette campagne s’inscrit dans une dynamique positive pour la fréquentation des stades de Ligue 1 Uber Eats et de Ligue 2 BKT et une féminisation du public en progression depuis 10 ans", se félicite la Ligue. "De 11% en 2013, la part du public féminin a grimpé à 17% en 2022 (source – Etude Nielsen Sports octobre 2022). "Loin des clichés, cette même enquête souligne que les trois critères principaux de motivation des femmes pour aller au stade sont identiques à ceux des hommes: soutenir son club, vivre l’événement en vrai et partager l’ambiance du stade."

Depuis le début de saison, plusieurs supportrices se sont plaintes de comportements inappropriés ou de harcèlement sexuel dans les tribunes. Des fans de Lens avaient également déposé plainte pour agression sexuelle après des palpations intrusives lors d'un déplacement au Havre en octobre dernier. La justice a récemment classé cette plainte sans suite "en l’absence de preuve formelle".

Article original publié sur RMC Sport