Coronavirus : une nouvelle étude met en doute l'efficacité de l’hydroxychloroquine pour soigner la Covid-19

·1 min de lecture
Une étude américaine nuance les intuitions de Didier Raoult au sujet de l'hydroxychloroquine. (Photo : GERARD JULIEN/AFP via Getty Images)

Une étude menée aux États-Unis sur près de 1400 patients a révélé que l’hydroxychloroquine n’avait pas ou peu d’effet sur le coronavirus.

Des résultats qui semblent contredire les intuitions de certains scientifiques, dont le très médiatique Didier Raoult. Selon une nouvelle étude réalisée dans deux hôpitaux de New York (États-Unis), l’hydroxychloroquine aurait un effet très limité, voire quasiment inexistant, sur le SARS-CoV-2, le virus responsable de la pandémie de Covid-19.

Pas moins de 1376 malades ont composé l’échantillon de ce test de grande ampleur, financé par le service des Instituts Nationaux de la Santé des États-Unis (NIH). 811 d’entre eux ont suivi un traitement à base d’hydroxychloroquine (deux doses de 600 mg le premier jour, puis 400 mg par jour pendant quatre jours), tandis que les 565 autres n’ont pas été soignés avec la fameuse molécule.

Pas d’amélioration, ni de détérioration de l’état des patients

Les résultats de cette expérience ont dégagé une tendance claire, comme l’explique Nice Matin : “l’administration d’hydroxychloroquine n’a ni amélioré ni détérioré de manière significative l’état de patients gravement malades de la Covid-19, par rapport aux patients n’ayant rien reçu”.

Cette étude n’aura donc pas permis de progresser significativement dans la recherche d’un traitement efficace. Ses auteurs ne souhaitent pas écarter totalement l’hydroxychloroquine des protocoles potentiels. “Cependant, nos résultats n’appuient pas son utilisation pour le moment, en dehors d’essais cliniques randomisés (où les patients sont répartis au hasard, ndlr) afin de démontrer son efficacité", précisent les scientifiques américains, cités par Nice Matin.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles