Publicité

Congé parental : ce qui va changer après les annonces d'Emmanuel Macron

Le président de la République a réaffirmé la volonté de son gouvernement de créer un congé parental plus court mais mieux indemnisé.

Le congé parental va être remplacé par un congé de naissance (crédit : getty image)
Le congé parental va être remplacé par un congé de naissance (crédit : getty image)

Mieux rémunérer le congé parental pour combattre la baisse de la natalité en France ? L’idée lancée en octobre dernier par Aurore Bergé, alors ministre des Solidarités, est toujours d’actualité. Lors de sa conférence de presse du 16 janvier, Emmanuel Macron a annoncé un nouveau "congé de naissance" de six mois "mieux rémunéré" que le congé parental actuel.

Actuellement, les jeunes parents bénéficient automatiquement d’un congé maternité (au moins 16 semaines) et paternité (28 jours). Le montant des indemnités versées pendant cette période dépend du salaire de base. Il peut être calculé grâce à un simulateur mis en place par l’Assurance maladie. Un parent qui le souhaite peut prolonger ce congé grâce au congé parental, jusqu’aux 3 ans de l’enfant.

Problème : le montant de l'indemnité versée par la Caisse d’allocations familiales (Caf), de 428,71 euros par mois pour tout le monde, n’incite pas les parents à y avoir recours. Ils étaient 500 000 à opter pour cette solution en 2013, contre seulement 246 000 en 2020, d’après les chiffres du gouvernement.

Quelle est l’indemnisation du congé de naissance ?

Dans une logique de "réarmement démographique" martelée par Emmanuel Macron ce mardi et pour contrer la baisse historique de la natalité en France, le nouveau congé de naissance sera donc plus incitatif. Le montant de l’indemnisation n’est pour l’instant pas connu. Les concertations avec les partenaires sociaux sont toujours en cours. Seule certitude : "On est en train de le déterminer pour qu’il soit proportionné un tarif bien plus haut que les 429 euros du congé parental", a assuré Aurore Bergé mercredi matin, tout en précisant que le gouvernement irait "bien au-delà" de ce montant.

À LIRE AUSSI >> Congé parental : quels sont les pays les plus généreux ?

Autre précision de la ministre désormais chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les Discriminations : "Un couple pourra s'arrêter six mois et sera libre de choisir ses dates." Autrement dit, les parents pourront prendre leur congé de naissance en même temps ou l'un à la suite de l’autre. Et ce, à temps plein ou à temps partiel.

Ce nouveau congé pourrait inciter les Français à davantage procréer alors que la natalité est en chute libre dans le pays. Pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, moins de 700 000 bébés sont nés en France en 2023, selon l'Insee. Cela représente une baisse de 6,6 % par rapport à l'année 2022 et de près de 20 % par rapport à 2010.

VIDÉO - Emmanuel Macron met l'accent sur la jeunesse et l'école pour "réarmer" le pays