Clara Luciani fait un retour disco, pop et coloré avec "Le Reste"

Magali Rangin avec Edouard Bonnamour
·2 min de lecture
Clara Luciani dans le clip
Clara Luciani dans le clip

C'est le prochain tube de l'été, à n'en pas douter. Le Reste, morceau ultra dansant de Clara Luciani, premier extrait de son prochain album, Coeur, attendu, le 11 juin prochain, sort ce vendredi.

Si Camille Lellouche remerciait son ex, Clara Luciani dresse, elle, un bilan des souvenirs post-rupture, avec un texte "farceur et un brin provocateur", comme elle l'explique à BFMTV, qui l'a rencontrée sur le tournage du clip à Sanary-sur-Mer, fin mars. Une chanson qui veut "désacraliser la chanson d'adieu".

"J'ai tout gâché, je sais /Je ne peux pas oublier ton cul et le grain de beauté perdu/Sur ton pouce/Et la peau de ton dos/Le reste je le laisse, mais je retiens en laisse, le souvenir ému de ton corps nu/Le reste, je te le laisse", chante-t-elle ainsi sur une musique aux accents disco et funk.

"J'avais envie, bizarrement, de placer ce mot 'cul' qui m'intriguait. Qui n'est pas politiquement correct, mais qui n'est pas un très gros mot. Quand on est comme moi une obsédée du langage, se permettre de dire 'cul', c'était un peu une aventure. C'était un défi pour moi d'amener ce micro-dosage de vulgarité. Gainsbourg est allé beaucoup plus loin dans cette démarche-là, mais pour moi, jeune femme de 28 ans...".

Ambiance comédie musicale

Dans le clip, la chanteuse, vêtue d'un pantalon jaune et d'une chemise bleue, esquisse quelques pas de danse dans une décor aux couleurs vives, avec des danseurs autour. Une ambiance Les Demoiselles de Rochefort "façon provençale", souhaitée par la chanteuse originaire de Martigues. "J'avais envie de ramener dans un univers plus contemporain et plus sudiste, ce fantasme des Demoiselles de Rochefort".

"Les chansons sont nées d'elles-mêmes", nous confie-t-elle, expliquant travailler à partir "d'une chanson dans la tête, un mot, un départ, quelque chose qui [l]'inspire". "J'attends que la chanson vienne à moi. Il y en a qui viennent très rapidement, d'autres prennent des mois avant de naître".

Clara Luciani a annoncé mercredi la date de sortie de son deuxième album, qui suit, trois ans après, Sainte-Victoire, vendu à 200.000 exemplaires. Un album "plein de surprise", et joyeux, même s'il a été créé en pleine pandémie.

"Les bruits qu'on entend [sur l'album], c'est mes amis, les gens qui sont venus boire des coups au studio. Parfois, on allumait juste le micro pour capter des émotions et des rires. On aurait pu aller sur une banque de sons et taper 'gens qui s'amusent', mais on s'est dit qu'il était encore possible de s'amuser en 2021, et qu'on allait enregistrer ça... Masqués, en plus, on l'a fait masqués!", lâche-t-elle dans un sourire.

Article original publié sur BFMTV.com