Clément Beaune et Marlène Schiappa attendus à l'université d'été de LFI pour y débattre

Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes français Clément Beaune à Bruxelles, le 10 janvier 2022 - JOHN THYS © 2019 AFP
Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes français Clément Beaune à Bruxelles, le 10 janvier 2022 - JOHN THYS © 2019 AFP

Trois membres du gouvernement d'Elisabeth Borne seront présents fin août lors de l'université d'été de La France insoumise, les "AmFis", organisée à Valence, dans la Drôme, a appris BFMTV. En plus de la ministre déléguée Olivia Grégoire, qui débattra avec le député insoumis Adrien Quatennens sur le pouvoir d'achat, Clément Beaune et Marlène Schiappa seront également de la partie.

Le nouveau ministre des Transports échangera avec l'eurodéputée LFI Manon Aubry, sur la question de la désobéissance à l'Union européenne. Marlène Schiappa, chargée de l'économie sociale et solidaire, débattra avec le député LFI de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière. Le thème sera "Être républicain aujourd'hui", selon les informations de nos confrères de Libération.

La confrontation entre l'insoumis et Marlène Schiappa aura lieu le vendredi 26 août. Selon l'entourage de la ministre, elle a accepté de venir "car elle respecte Alexis Corbiere en tant que professeur d’histoire et militant qu’elle sait sincère (...) et qu'elle entend démontrer qu’il existe une gauche républicaine et qu’elle peut agir en dépassant les clivages."

La ministre chargée de l'économie sociale et solidaire en profitera pour rencontrer les nombreuses associations présentes lors des "AmFis."

Le gouvernement face à la gauche, un classique

Depuis la réélection d'Emmanuel Macron, les cadres de Renaissance (ex-LaREM) ont souvent critiqué LFI, qualifiant "d'extrême-gauche" la formation de Jean-Luc Mélenchon, ou la jugeant "en situation limite du point de vue de l'arc démocratique et républicain"

Malgré des désaccords importants et fondamentaux, des débats entre figure de la gauche syndicale ou politique et des membres du gouvernement ont eu lieu plusieurs fois ces dernières années.

Ainsi, en 2021, lors de la Fête de l'Humanité, l'ancien porte-parole du gouvernement Gabriel Attal et le leader de la CGT Philippe Martinez avaient participé à un face-à-face. Deux ans plus tôt, le responsable syndical affrontait Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire aux retraites, quelques semaines avant les grandes grèves de décembre 2019.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles