Chromosome X, cancer et classement NewsGuard : l’actu des sciences en ultrabrèves

NOBEASTSOFIERCE / SCIENCE PHOTO LI / DDJ / SCIENCE PHOTO LIBRARY VIA AFP

Au sommaire des ultrabrèves du 5 janvier 2023 : certains cancers peuvent entraîner l’inactivation du chromosome X chez les hommes, une forte exposition au paludisme augmente les risques de développer un lymphome de Burkitt et Sciences et Avenir rejoint le top 10 des sites français les plus fiables.

L'actualité scientifique du 5 janvier 2023 c'est :

En santé : Découverte : certains cancers masculins inactivent le chromosome X.

  • Des chercheurs du MIT et d’Harvard ont découvert par hasard que les chromosomes X masculins peuvent être inactivés par certains cancers.

  • Cette inactivation est normale chez les femmes car elles possèdent 2 copies du chromosome X alors que les hommes n’en ont qu’une qui n'est pas censé être désactivée.

  • Ce phénomène a pour origine l’ARN XIST qui se trouve sur le chromosome X et lorsqu’il s’active, il éteint une copie du chromosome X.

En santé : Décryptage : quand le paludisme provoque des cancers chez les enfants.

  • Une forte exposition au paludisme chez les enfants peut augmenter les chances de développer un lymphome de Burkitt.

  • Le lymphome de Burkitt est un cancer très agressif qui se développe à partir des lymphocytes (des globules blancs).

  • Ce sont les enfants de 5 à 11 ans qui sont les plus à risque.

En "découvrir" : Sciences et Avenir dans le classement NewsGuard des 10 sites français d'information les plus fiables.

  • Sciences et Avenir rejoint le top 10 des sites français d’information les plus fiables selon NewsGuard.

  • Ces sites sont tous premiers de la classe ex æquo, avec un score de fiabilité de 100/100.

  • Pour créer ce classement en France, NewsGuard a analysé tous les sites d’actualité et d’information en ligne et seulement 7% d'entre eux ont atteint le score parfait en termes de fiabilité.

En santé : Vers un vaccin contre les infections urinaires.

  • Des chercheurs ont mis au point un vaccin contre les infections urinaires chez les souris.

  • Celui-ci cible tout particulièrement les souches d’Escherichia coli, bactérie responsable de la plupart des infections urinaires.

  • Ce vaccin se prend sous forme de comprimé et si son fonctionnement est avéré chez l’humain, celui-ci pourrait aider de nombreuses femmes enceintes souvent victimes d’infections urinaires.

En animaux : Les vaches lavent leur herbe pour la ruminer.

  • Lorsque le[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi