Publicité

La Chine, la Russie et l'Iran mènent des exercices militaires conjoints dans le golfe d'Oman

Les marines chinoise, russe et iranienne organisent cette semaine, du 11 au 16 mars, des exercices militaires conjoints dans le golfe d'Oman, dans un contexte régional explosif avec la guerre à Gaza et des attaques en mer Rouge par les rebelles yéménites Houthis.

Ces trois pays, qui partagent une volonté commune de contrer ce qu'ils présentent comme l'hégémonie américaine, avaient déjà organisé en mars dernier des exercices conjoints dans la région.

Ces manoeuvres ont pour objectif de "maintenir conjointement la sécurité maritime régionale", selon le ministère chinois de la Défense.

"Sécurité de l'activité économique maritime"

"La Chine enverra le destroyer lance-missiles Urumqi, la frégate lance-missiles Linyi et le navire de ravitaillement Dongpinghu", a-t-il indiqué lundi au premier jour de ces exercices qui s'achèveront ce vendredi.

Un détachement de navires de la flotte russe du Pacifique, mené par le croiseur Varyag, est arrivé à cet effet lundi au port iranien de Chabahar (sud-est), ont rapporté les médias d'Etat russes.

"L'objectif principal des manoeuvres est d'assurer la sécurité de l'activité économique maritime", ont-ils précisé citant le ministère russe de la Défense.

Attaques houties

Le début de ces exercices ce lundi a coïncidé avec la première journée du ramadan, au moment où l'armée israélienne poursuit ses bombardements à Gaza.

Les rebelles houthis, qui contrôlent de vastes régions du Yémen, mènent en parallèle depuis novembre des attaques contre des navires dans la région, une importante voie de transit pour le commerce mondial.

Ils affirment agir en solidarité avec les Palestiniens dans la bande de Gaza, où Israël mène une guerre sanglante contre le Hamas en représailles à une attaque sans précédent du 7 octobre sur le sol israélien.

Article original publié sur BFMTV.com