Publicité

"C'est ma femme la créative": le prince William évoque Kate Middleton après la photo retouchée

En visite dans un centre de loisirs à l'ouest de Londres ce jeudi 14 mars, le prince William a eu quelques mots pour son épouse Kate Middleton, en pleine tempête médiatique. Alors qu'il décorait un biscuit aux côtés de l'un des enfants, le futur roi s'est laissé aller à une plaisanterie:

"C'est ma femme, la créative (du couple)", a-t-il déclaré comme le montre une vidéo relayée par Sky news, avant d'ajouter: "Même mes enfants sont plus créatifs que moi."

Ce centre de loisirs, baptisé le WEST Center (acronyme de Where Everyone Sticks Together - "où tout le monde se sert les coudes") ouvrira officiellement en avril et accueillera des jeunes de 8 à 19 ans. Au cours de sa visite, le prince William a également joué au basketball et au billard.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

Ces quelques mots du prince William interviennent en pleine période de tourmente pour la famille royale en raison du mystère qui entoure l'état de santé de Kate Middleton.

Une énigme qui passionne les Britanniques

La famille royale a annoncé le 17 janvier que la princesse avait subi "une opération planifiée à l'abdomen", sans en préciser la nature. Les médias britanniques, citant des sources internes, ont assuré qu'il ne s'agissait pas d'un cancer.

Dès cette première communication, il a été précisé que la princesse de Galles ne reprendrait pas ses fonctions avant Pâques. Une période de convalescence longue qui a soulevé des questions chez les Britanniques et donné lieu à des théories farfelues sur les réseaux sociaux.

Souhaitant sans doute éteindre l'incendie, le palais a publié dimanche 10 mars une photo de Kate Middleton en compagnie de ses trois enfants à l'occasion de la fête des mères outre-Manche. Mais les internautes n'ont pas tardé à se rendre compte que ce cliché, le premier officiel depuis l'opération, avait été retouché en plusieurs endroits. Si bien que la principale intéressée a dû présenter ses excuses le lendemain. Un incident qui n'a fait que redoubler l'inquiétude des britanniques.

Article original publié sur BFMTV.com