Castaner estime que Ciotti "a dû voter Le Pen" face à Macron en 2017, "dans le secret de l'isoloir"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Christophe Castaner, invité de BFMTV lundi 6 septembre 2021 - BFMTV
Christophe Castaner, invité de BFMTV lundi 6 septembre 2021 - BFMTV

Pas officiellement candidat mais déjà solidement installé dans le paysage, Éric Zemmour trouble la rentrée politique à moins d'un an de la présidentielle. Une éventuelle candidature qui fait couler beaucoup d'encre et réagir de toutes parts. Ce dimanche, au Grand Jury de RTL, Le Figaro et LCI, c'est Éric Ciotti qui a remis une pièce dans la machine et déclaré qu'il voterait pour le polémiste en cas de duel avec Emmanuel Macron au second tour au printemps prochain.

"Je voterais Éric Zemmour, très clairement", a indiqué le député Les Républicains (LR) des Alpes-Maritimes. Il a toutefois précisé ne pas penser que ce dernier, condamné à de multiples reprises notamment pour "provocation à la haine raciale", "pourrait gagner ce match".

Éric Zemmour "défend aujourd'hui des idées que pour la plupart je partage", notamment "le constat d'un déclin de notre pays", a argué le parlementaire, même si "nous n'avons pas la même histoire, les mêmes appartenances".

"Pas de surprise"

Invité à réagir à la teneur de ces propos sur BFMTV ce lundi, Christophe Castaner a répliqué que cette sortie ne constituait pas une "surprise" à ses yeux.

"Est-ce que quelqu'un sérieusement peut croire qu'au moment d'un duel Marine Le Pen-Emmanuel Macron (en 2017, NDLR), il se serait abstenu ou aurait voté Emmanuel Macron? Chacun sait que dans le secret de l'isoloir, il a dû voter Marine Le Pen, donc il a une constance", a tancé le chef de file des députés La République en Marche (LaREM).

Sur RTL dimanche, Éric Ciotti a précisé qu'en cas de nouveau duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron en 2022, il glisserait un bulletin nul au second tour, à l'instar de 2017 où il avait déclaré avoir voté blanc au second tour.

"Deux droites irréconciliables"

"Il y a longtemps qu'il n'est plus à droite, qu'il est à l'extrême droite de la droite", a asséné Christophe Castaner. "Au moins il l'assume, c'est clair, moi je pense qu'il y a dans notre pays deux droites irréconciliables, une républicaine avec une autre droite qui donne les yeux de Chimène, qui fait des accords politiques - c'est le cas d'Éric Ciotti chacun le sait, avec l'extrême droite depuis plusieurs années. Je pense qu'il y a un besoin de clarification à droite", a ajouté Christophe Castaner.

En Éric Zemmour, l'ancien socialiste voit "quelqu'un qui n'assume pas d'être candidat et qui a utilisé jusqu'à présent tous les moyens qu'il avait comme commentateur de la vie politique, qui nous décrit le visage d'une France rance, qui veut surfer sur les peurs".

"Le sujet est que l'image de la France qu'il porte est une image qui abaisse la France", juge Christophe Castaner.

Ciotti candidat à une éventuelle primaire à droite

À droite, les modalités de désignations du ou de la candidate en vue de 2022 n'ont pas été arrêtées. Cinq candidats sont à ce jour sur les rangs pour une éventuelle primaire, notamment Éric Ciotti, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Philippe Juvin et Denis Payre. Xavier Bertrand, candidat déclaré à la présidentielle, refuse de prendre part au scrutin s'il était effectivement organisé.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles