Publicité

Capital - "La fast fashion c'est vraiment un fléau", "C'est quoi ce bordel", "La honte" : les internautes sous le choc face à ces images de plages polluées de vêtements

Ce dimanche 4 février, Capital diffuse une émission spéciale consacrée aux solutions pour la planète sur M6. Dans la partie sur la fast fashion, on découvre des enseignes à bas prix et l'envers du décor... au Ghana. Des images autant spectaculaires que choquantes qui ont sidéré les internautes.

Au Ghana, les déchets textiles venus d'autres pays s'accumulent et polluent l'environnement.
Au Ghana, les déchets textiles venus d'autres pays s'accumulent et polluent l'environnement.

Quelles sont les solutions à la pollution de la planète ? C'est la question à laquelle l'émission spéciale de Capital a essayé de répondre, ce dimanche 4 février, sur M6. Des solutions alternatives pour faire baisser la production de méthane des vaches, aux steaks végétaux fabriqués en laboratoire mais aussi des filtres pour absorber les micro-plastiques dans les vêtements font partie des possibilités pour lutter contre la pollution proposées par l'émission. Mais avant de montrer les solutions, Capital fait découvrir aux téléspectateurs l'ampleur du problème. Et concernant la fast fashion, ce dernier est de taille.

En effet, lorsque nous mettons nos vieux habits dans les bennes destinées aux vêtements, tous ne sont pas recyclés : certains sont revendus à des pays pauvres comme le Ghana. Mais la France n'est pas le seul pays à exporter ses tonnes de vêtements là-bas : les Etats-Unis, la Chine ou encore le Royaume-Uni le font également. En tout, le pays reçoit 250 000 tonnes de textiles par an. Chaque semaine, des millions de vêtements se déversent dans la ville de Kantamanto. Pourtant, 40% sont invendables et finissent à la poubelle. Malheureusement, là-bas, les poubelles sont une décharge à ciel ouvert de la taille d'une montagne et visible de plusieurs kilomètres. Les déchets textiles sont une grosse partie de cette décharge. "C'est là-bas que nos vieux habits finissent leur vie" affirme la voix-off. Un autre problème vient s'ajouter : la décharge se trouve au bord de l'eau. La rivière est donc contaminée, mais aussi le littoral.

La minute de Julien Courbet

Des images choquantes

Sur les plages d'Accra, la capitale du pays, on découvre un "désastre écologique" : des déchets textiles à perte de vue s'étendent sur la côte. Enterrés sous le sable, ils sont difficiles à évacuer. "Les marques doivent assumer leurs responsabilités" demande Joe Aeshu, responsable recherches et dépollution de la fondation Or, qui travaille à nettoyer les plages. Sur X, les téléspectateurs n'ont pas pu rester de marbre face à ce spectacle désolant. Les images sont stupéfiantes et nul ne pourrait se douter de l'étendu des dégâts. Certains ont pris conscience qu'il fallait agir vite.

Vidéo. Ce contenu pourrait également vous intéresser