Cancer du sein : un nouveau protocole de 5 jours de radiothérapie au lieu de 5 semaines

![CDATA[Shutterstock]]

Le dispositif compacte en une matinée les temps de préparation qui pouvaient s'étaler sur 2 à 3 semaines. Comment est-ce possible ?

Dre Sofia Rivera : En effet, la première matinée est consacrée au travail préparatoire et l'on peut enchaîner directement avec la première séance de rayons dans la foulée. C'est un gain de temps énorme, faisable grâce à l'engagement du service entier et une réorganisation à tous les échelons. Car les équipes doivent être disponibles au bon moment.

C'est aussi réalisable grâce aux avancées technologiques et à l'intelligence artificielle. Celle-ci, par exemple, est mise à contribution pour réduire le temps consacré par les soignants sur des tâches fastidieuses et chronophages comme le contourage (qui consiste à localiser les volumes à traiter), la semi-automatisation du dosage mis en place par nos équipes de physiciens accélère de son côté la dosimétrie.

On ne perd pas en précision en passant par les machines ?

Dre Sofia Rivera : Pas du tout, au contraire. La machine ne remplace pas l'Homme, elle fait gagner du temps et de l'efficacité, car les paramètres sont tellement fins que l'on réduit considérablement les marges d'erreur. Les médecins interviennent pour valider ; les compétences de chacun - soignant et machine - sont utilisées de façon optimale.

On ne perd pas non plus en efficacité ?

Dre Sofia Rivera : Non, pour plusieurs raisons. Cette radiothérapie est hypofractionnée, mais au final la dose biologique (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Anxiété : connaissez vous le phénomène du ROMO ?
Métro, boulot, burn out : le calvaire des transports en commun fragilise la santé mentale
Arrêter de fumer avec l'hypnose : comment ça se passe ?
AVC : 1 seul verre d'alcool par jour (mais tous les jours) suffit pour augmenter le risque
Quelles influences le vent a-t-il sur la santé ?