Publicité

CAN 2024: "C’est un scandale", le coup de gueule du frère de Zaha contre la fédération de Côte d'Ivoire

A l’occasion d’un match de l’équipe phare de la « Wilfried Zaha Academy » à Attinguié, à l’ouest d’Abidjan, son frère Carin est revenu pour RMC Sport sur le sentiment de la famille Zaha quant à la non-sélection de Wilfried. L’Eléphant aux 31 sélections, qui a grandi en Angleterre, revit à Galatasaray. En Turquie, il a déjà marqué 9 buts en 26 matches toutes compétitions confondues. Et malgré l’absence de grands attaquants en Côte d’Ivoire ces dernières années, le désormais ex-sélectionneur Jean-Louis Gasset a préféré se passer de ses services pour cette Coupe d’Afrique des Nations. Wilfried Zaha (31 sélections – 5 buts) n’a plus porté le maillot des Eléphants depuis le mois d’octobre dernier.

Carin Zaha, comment jugez-vous le parcours des Eléphants dans cette Coupe d’Afrique des Nations ?

C’est un miracle d’avoir passé le premier tour. C’est à nous maintenant de saisir l’opportunité de soulever la Coupe, car ça se passe chez nous. Dieu nous a fait grâce de rester dans le tournoi, il faut prendre l’initiative désormais.

Après le départ de Jean-Louis Gasset, la vraie-fausse venue d’Hervé Renard, Emerse Faé au milieu de tout ça… Comprenez-vous ce qu’il se passe à la Fédération Ivoirienne de Football ?

Je ne sais pas s’il y a des problèmes à la FIF mais en tant qu’Ivoirien, on ne comprend pas. Quand on sélectionne des joueurs qui sont blessés, pour moi c’est la première fois que l’on voit cela. Mais ils doivent avoir un but…

Votre frère, Wilfried Zaha, n’est pas blessé et pourtant il n’est pas sélectionné…

Pour moi, il a sa place dans l’équipe. Il a toujours eu sa place. Je ne peux pas me prononcer sur le pourquoi du comment, la Fédération n’a pas fait de communiqué pour expliquer la non-sélection de Wilfried. C’est anormal en ce moment alors que c’est un joueur qui performe bien dans son club (ndlr : Galatasaray, 8 buts et 3 passes décisives en 18 matches de Süper Lig). Et il a tout mis en œuvre pour jouer pour son pays. Et on ne le sélectionne pas.

>> Toute l'actu de la CAN en direct

Sébastien Haller et Simon Adingra sont arrivés blessés, et la Côte d’Ivoire patine en attaque… ça doit vous agacer ?

En tant que supporteur, et je sors de la peau du « frère de », c’est un véritable scandale. C’est un scandale. Il n’y a pas de raison de ne pas le sélectionner. Pour moi, c’est une affaire personnelle et pas footballistique. Sur le plan foot, il est plus que qualifié, davantage que certains sélectionnés. Il est titulaire dans son club, prêt à jouer, il aime se battre pour son pays. C’est à la Fédération de nous dire pourquoi. Ils ont fait un communiqué quand ils ont limogé Jean-Louis Gasset, on veut la même chose pour Wilfried.

Qui a un problème avec Wilfried Zaha ici en Côte d’Ivoire ?

C’est Gasset ou la Fédération mais c’est le sélectionneur qui a dit à la télévision qu’il ne voulait pas de Wilfried.

Comment Wilfried le vit depuis la Turquie, où il joue la Ligue des champions, où il est important à Galatasaray ? Il arrive à regarder les matches malgré tout ?

Ce matin (vendredi) encore je parlais avec lui. Il est content de la qualification de la Côte d’Ivoire. Il supporte ses collègues, il sait que ce ne sont pas eux qui ont pris la décision de l’exclure. Il veut que la Côte d’Ivoire gagne. Mais c’est difficile malgré tout, il est venu en Côte d’Ivoire, il a pris une maison, une voiture. Il était prêt à venir pour défendre les couleurs de son pays.

Y a-t-il une chance selon vous de le voir revenir en sélection un jour ?

Franchement, moi je dis à mon petit frère : "si Drogba est à la tête de la Fédération et qu’on t’appelle il faut venir." Mais tant que le président actuel est là (Idriss Diallo), je leur dis non. Wilfried ne viendra pas. Il ne faut pas venir. C’est une humiliation pour moi. Il faut changer de président et il faut Drogba. C’est lui à l’origine, avec Gervinho, qui avait appelé Wilfried pour qu’il choisisse la Côte d’Ivoire et non l’Angleterre.

Certains reprochent à Wilfried Zaha d’avoir un comportement de diva avec la Côte d’Ivoire. Qu’est-ce que vous leur répondez ?

Les joueurs qui veulent gagner cherchent la perfection. Si la Fédération était professionnelle, il n’y aurait pas de problème. A Crystal Palace, personne n’a jamais dit qu’il était impoli ou que c’était quelqu’un d’irrespectueux. C’est un perfectionniste qui aime gagner. Dans une Fédération où on voit beaucoup de choses à améliorer, un joueur peut apporter son grain de sel.

Wilfried Zaha est un des rares Ivoiriens anglophones, cela peut-il être une difficulté pour s’intégrer ici ?

Chez nous, ma mère parle le guéré et on nous a parlé guéré pour ne pas oublier nos racines. Notre père nous parlait français. Cette différence n’existe pas. Au dehors, on parle anglais. Quand il vient, il comprend le guéré et le français, après pour le parler c’est un peu dur pour Wilfried. Mais il s’exprime assez bien maintenant. Désormais, attendons de voir si cela bouge à la Fédération.

Article original publié sur RMC Sport