Publicité

CAN 2024: une belle prime de sacre... et une villa offertes aux héros ivoiriens

Après le sacre, la traditionnelle remise de récompenses. Devenue championne d'Afrique pour la troisième fois de son histoire, dimanche aux dépens du Nigeria (2-1), la sélection ivoirienne a été décorée et primée mardi lors d'une cérémonie à la présidence à Abidjan.

Chaque joueur a reçu une prime du président de la République, Alassane Ouattara, d'un montant de 50 millions de francs CFA (76.000 euros), et une villa d'une valeur identique.

>> Suivez notre direct autour de la CAN

"Vous n'imaginez pas à quel point vous avez réussi à unir les Ivoiriens"

Le sélectionneur Emerse Faé, qui a pris les rênes de l'équipe en cours de route après l'éviction de Jean-Louis Gasset, reçoit quant à lui une prime de 100 millions de francs (152.000 euros). L'ensemble des joueurs et du staff ont également été décorés de l'ordre national, la plus grande distinction en Côte d'Ivoire.

"Vous avez procuré du bonheur à tous les Ivoiriens, bravo, bravo", a lancé le président Ouattara lors de cette cérémonie, en présence de l'ensemble du gouvernement et des présidents d'institutions. "Vous n'imaginez pas à quel point vous avez réussi à unir les Ivoiriens", a ajouté le chef de l'Etat qui a également salué les forces de sécurité pour "la manière dont cette CAN a été sécurisée".

Soutien indéfectible du président Ouattara

"Nous avons montré qu'une Côte d'Ivoire unie est capable de beaucoup de choses", a abondé Max-Alain Gradel. La cérémonie a aussi été l'occasion pour les joueurs de rendre un hommage appuyé au président Ouattara qui avait publiquement encouragé les Eléphants, le 23 janvier après l'humiliante défaite en phases de groupes contre la Guinée Equatoriale (4-0).

"Tout le monde nous avait tourné le dos. Mais vous avez eu les mots d'un père qui donne de la confiance parce qu'il fait confiance. Merci pour ce que vous avez dit au moment où vous l'avez dit", a déclaré Gradel.

La Côte d'Ivoire a réussi un parcours quasi miraculeux pour gagner cette CAN: au bord de l'élimination après sa déroute contre la Guinée Equatoriale, elle a ensuite battu le Sénégal, le Mali, la RDC et le Nigeria, déjouant les pronostics. Un triomphe couplé à une organisation réussie de la compétition qui a permis un moment d'unité nationale dans le pays.

Article original publié sur RMC Sport