Publicité

CAN 2024: "Les Revenants sur le toit de l'Afrique", la presse ivoirienne salue le sacre des Éléphants

Au bord du gouffre à l'issue de la phase de groupes, la Côte d'Ivoire a finalement remporté la Coupe d'Afrique des Nations. A domicile, les Éléphants ont dominé le Nigeria (2-1) ce dimanche en finale, renversant une situation qui partait très mal après une défaite contre la Guinée équatoriale (4-0) le 22 janvier.

"Les 'Revenants' sur le toit de l'Afrique", titre ce lundi La Voie Originale, l'un des quotidiens ivoiriens, pour qui les Éléphants sont de "superbes vainqueurs". Le Matin se félicite d'un "coup de marteau final", une référence au hit de la compétition par l'artiste Tam Sir, notant par ailleurs que les joueurs d'Emerse Faé ont "plumé les Aigles" du Nigeria. Sur sa Une, le journal évoque aussi les félicitations d'Emmanuel Macron.

"La Can, c'est chez nous, la coupe est à vous"

Pour le Quotidien d'Abidjan, le "Commando d'Emerse Faé a neutralisé le Nigeria". De son côté, Le Temps titre ainsi: "La Can c'est chez nous, la coupe est à nous!" Menée à la 38e minute après un but de la tête de William Troost-Ekong à l'issue d'un corner, la Côte d'Ivoire s'en est sortie grâce à Franck Kessié (62e) puis Sébastien Haller (81e), à chaque fois sur des services de Simon Adingra. L'Observateur a de son côté jugé que la finale avait été "exceptionnelle avec du grand football".

Nommé par intérim en remplacement de Jean-Louis Gasset après la phase de groupes, Emerse Faé a donc permis à sa nation de décrocher un troisième sacre continental. "C'est plus qu'un conte de fée, j'ai du mal à réaliser encore qu'on l'a fait, quand je pense à tout ce qu'on a vécu. On est des miraculés, on a été la chercher, la coupe, parce qu'on n'a rien lâché. On s'est battu jusqu'au bout, on a su remonter les coups durs", a lancé le coach en conférence de presse.

La fête a été belle dimanche soir dans les rues du pays et notamment celles d'Abidjan. "On vaut rien mais on est champions", lançaient des fans, qui voulaient éviter à tout prix des tirs au but. Quatre fois finaliste, la Côte d'Ivoire avait toujours fait 0-0 et terminé aux tirs au but, deux fois victorieuse (1992, 2015), deux fois vaincue (2006, 2012). Cette fois, il n'a donc pas fallu attendre cette échéance pour assister aux sacres des Éléphants

Article original publié sur RMC Sport