Côte d’Ivoire, Archie Battersbie et pèlerins polonais : les informations de la nuit

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
LUC GNAGO / REUTERS
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Côte d’Ivoire : Gbagbo gracié par Ouattara. Le président ivoirien Alassane Ouattara a annoncé samedi avoir gracié son prédécesseur, Laurent Gbagbo, “dans le souci de renforcer la cohésion sociale”, rapporte la Deutsche Welle. L’ancien président (2000-2011), rentré en Côte d’Ivoire en juin 2021 après avoir été définitivement acquitté de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye, était sous le coup d’une condamnation à vingt ans de prison dans son pays. Cette grâce présidentielle est un nouveau signe d’apaisement dans un pays habitué aux violences. Fin 2010, M. Gbagbo avait refusé de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara à la présidentielle, entraînant des affrontements qui avaient fait plus de 3 000 morts.

Arrêt des soins pour un Britannique en état de mort cérébrale, après une longue bataille judiciaire. Le jeune Archie Battersbie, dont le sort a ému le Royaume-Uni, est décédé samedi après l’arrêt des soins qui le maintenaient en vie, malgré l’opposition de ses parents. L’enfant de 12 ans était en état de mort cérébrale depuis le 7 avril et les médecins jugeaient son cas sans espoir, justifiant l’arrêt des soins. Les parents assuraient au contraire avoir détecté des signes de vie chez leur enfant et s’étaient lancés dans une bataille judiciaire très médiatisée pour empêcher l’arrêt des soins. Mais les derniers recours ont été épuisés vendredi et le traitement a été suspendu samedi matin. “Aucune famille ne devrait avoir à subir ce que nous avons subi, c’est barbare”, a déclaré une personne de la famille, Ella Carter, citée par The Guardian.

Croatie : douze pèlerins tués dans un accident d’autocar. Un autocar transportant des pèlerins polonais, en route vers le sanctuaire marial catholique de Medjugorje en Bosnie, est tombé dans un fossé samedi en Croatie, faisant douze morts et une trentaine de blessés. Onze personnes sont mortes sur le coup, et une autre est décédée à l’hôpital. Les autorités craignent que « le bilan ne s’alourdisse encore » car plusieurs blessés « sont entre la vie et la mort à l’hôpital », selon Vatican News. Tous les passagers de l’autocar – qui comptait « trois prêtres et six nonnes », selon le site – étaient Polonais. Le ministère de la Justice et le procureur général polonais ont ordonné une enquête sur les causes de l’accident.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles