Brest: elle obtient 18,5 de moyenne générale au bac mais pas de mention

Clara Esteny, une jeune étudiante de 19 ans, n'a pas eu de mention au baccalauréat malgré ses résultats exceptionnels et sa moyenne de 18,5/20. La jeune femme a dû passer l'examen dans deux établissements différents, à deux ans d'intervalle pour des raisons de santé.

18 en philosophie, 19,9 en maths, 20/20 au grand oral... Clara Esteny, une bachelière de 19 ans, a eu des résultats exceptionnels au baccalauréat. Pourtant, en juin dernier, elle découvre qu'elle n'a pas eu de mention. Si elle croit d'abord à une erreur, la raison est toute autre: la gratification lui est refusée car elle a passé son bac dans deux établissements différents, à deux ans d'intervalle pour des raisons de santé.

La jeune femme raconte à BFMTV.com avoir mené "une scolarité normale, complètement lambda" jusqu'en première S, en 2019. Elle passe donc ses épreuves de français de façon normale, puis Clara Esteny développe des problèmes de santé à partir de novembre, ainsi qu'"une longe période d'errance médicale", au terme de laquelle on lui a diagnostiqué des douleurs chroniques liées à "la maladie de Lyme".

Examens médicaux, longues hospitalisations...

"J'étais inscrite au lycée mais je n'étais pas en capacité de suivre une quelconque scolarité, même au CNED", affirme l'étudiante.

"J'ai passé deux ans dans ma chambre, dans mon lit sans pouvoir sortir: la lumière me faisait très mal aux yeux, j'avais de grosses douleurs, telles que toute activité était impossible. Ça a engendré une déscolarisation complète entre ce moment-là et septembre 2021. J'ai enchaîné, pendant deux ans, des examens à Paris, à Brest, des longues périodes d'hospitalisation et j'ai pu reprendre une scolarité en Terminale cette année où j'en ai profité pour changer de filière".

La lycéenne décide donc de passer un baccalauréat en Sciences, sanitaire et social. "Ça s'est très bien passé", raconte-t-elle. Malgré ces problèmes de santé et l'absence d'une professeure plus de la moitié de l'année, Clara Esteveny décroche des résultats exceptionnels: 18/20 en philosophie, 19,9/20 en mathématiques, 20/20 au grand oral ou à l'oral de français.

Clara Esteveny se dit "assez fière". Pourtant, le 5 juillet dernier, lorsqu'elle se connecte sur la plateforme pour découvrir ses résultats, elle ne voit que la mention: 'admis', signifiant qu'elle n'a pas de mention particulière. "Je me suis dit: 'soit il y a une erreur informatique, soit j'ai vraiment raté mes épreuves'", rapporte-t-elle, faisant part de sa surprise lorsqu'elle a ensuite découvert son relevé de notes et sa moyenne générale: 18,5/20.

"Ça représente un combat, pas de l'ego"

Immédiatement, son établissement scolaire et ses professeurs disent être au courant et tentent de régler le problème. Sauf que les semaines s'écoulent, et Clara et l'équipe pédagogique de l'établissement ont beau contacter le rectorat à maintes reprises, ils n'obtiennent pas de réponse. La jeune femme compte désormais contacter le défenseur des droits, tandis que la proviseure adjointe du lycée mène elle aussi des démarches.

"Apparemment, il se trouve que quand on ne passe pas toutes les épreuves au sein d'une même session, on ne peut pas bénéficier d'une mention", avance la jeune femme, aujourd'hui "très frustrée". "Ces notes-là, je ne les ai pas volées... J'ai énormément travaillé. Pour moi, cette mention représente tout un combat et bien plus que juste de l'ego".

"Je n'étais pas du tout au courant: je n'avais rien signé, lu aucun papier mentionnant cela, l'administration n'était pas eu courant non plus", développe l'étudiante. "Si on m'avait donné le choix entre conserver mes notes de 2019 et ne pas avoir de mention ou repasser les épreuves de français pour avoir une mention, j'aurais choisi de repasser les épreuves, et avec plaisir".

Si "pour beaucoup, une mention pourrait paraître dérisoire", Clara Esteveny explique que pour elle, "cela représente vraiment une revanche sur (ses) deux ans de maladie, (ses) deux ans loin de l'école". Par ailleurs, "une mention peut aussi jouer sur le fait d'avoir certaines écoles", ou "d'avoir des aides en plus avec certaines banques". Qui plus est, "maintenant avec mes études supérieures, j'ai un logement à payer, une voiture, voilà malgré tout, c'est aussi une récompense pour tout le travail que j'ai fourni au cours de l'année", regrette l'étudiante.

Article original publié sur BFMTV.com

Quelles sont les formations accessibles sans avoir obtenu le bac ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles