Publicité

Blessé en service à Gaza, un acteur de la série "Fauda" veut revenir à l'écran

Un artiste israélien, connu pour son rôle dans la série à succès Fauda, a promis jeudi de revenir à l'écran après avoir été blessé en combattant le Hamas dans la bande de Gaza.

"Je vais revenir à la création artistique, je vais revenir à la chanson, je vais revenir au cinéma", a déclaré Idan Amedi lors d'une conférence de presse depuis l'hôpital où il a été soigné près de Tel-Aviv.

Ce réserviste fait partie d'un groupe de soldats israéliens blessés dans le territoire palestinien où ils étaient déployés après le déclenchement de la guerre entre Israël et le Hamas palestinien le 7 octobre.

Son hospitalisation avait suscité l'émoi en Israël où de nombreuses personnes ont appelé à prier pour sa rémission sur les réseaux sociaux.

Agents infiltrés

Dans une vidéo postée le 12 octobre, Idan Amedi, vêtu d'un treillis, affirmait: "ce n'est pas une scène de Fauda, c'est la vraie vie!".

La série Fauda (chaos, en arabe), diffusée entre autres sur Netflix, a séduit partout dans le monde grâce à ses épisodes à suspens dans lesquels on voit évoluer une unité israélienne d'agents infiltrés combattant des Palestiniens.

Plus de 300.000 réservistes ont été déployés partout en Israël après l'attaque sans précédent du Hamas sur le sol israélien le 7 octobre, qui a entraîné la mort de plus de 1.140 personnes, majoritairement des civils, selon un décompte de l'AFP à partir de données officielles.

"Anéantir" le Hamas

Israël a juré "d'anéantir" le Hamas après l'attaque et a lancé une vaste opération militaire qui a tué 25.700 Palestiniens, en grande majorité des femmes, des enfants et des adolescents, selon le ministère de la Santé du mouvement islamiste.

Idan Amedi a passé au moins deux semaines à mettre au jour avec son unité un réseau de tunnels du Hamas dans la bande de Gaza.

Grièvement blessé le 8 janvier lors d'une explosion qui a coûté la vie à six soldats, M. Amedi a dit jeudi qu'il était "méconnaissable" à son arrivée à l'hôpital. "Si Dieu me donne assez de force, je retournerai aussi me battre pour mon pays."

Article original publié sur BFMTV.com