Bixente Lizarazu chambré par Anne-Sophie Lapix : elle relance les hostilités contre "Bibixe" !

Voilà plusieurs mois qu'Anne-Sophie Lapix et Bixente Lizarazu s'écharpent sur Instagram. Quelle peut être la cause de la brouille entre la journaliste et l'ex-footballeur international ? En réalité, aucune. Si ce n'est que les deux sont nés à Saint-Jean-de-Luz dans les Pyrénées-Atlantiques. Cette ville se caractérise notamment par ses paysages sublimes et ses magnifiques couchers du soleil basques.

Ainsi, la journaliste et le consultant sportif, tous deux en vacances, se sont donnés pour objectif d'immortaliser les plus beaux couchers du soleil de Saint-Jean-de-Luz. Vendredi 15 juillet, Anne-Sophie Lapix a publié un cliché où l'on aperçoit le coucher du soleil et de nombreux bateaux. Bixente Lizarazu s'est empressé de taquiner sa camarade : "Comme tu n'as aucune chance sur le Sunset avec moi, tu tentes d'exploiter le filon de la lune... Maline... Mais cette manoeuvre machiavélique n'aura aucune influence sur la réalité des faits : i am the big boss." Loin de se laisser marcher sur les pieds, la principale concernée Anne-Sophie Lapix a répondu à sa façon : "C'est surtout que tu ne viens plus aux fêtes Bibixe. Tu as jeté l'éponge... Faute d'adversaire, j'explore d'autres challenges..." Une semaine auparavant, la journaliste de 50 ans avait partagé un autre cliché pris sans doute en fin de journée ou en début de soirée. "Sans nuage", avait-elle écrit en légende. "Sans originalité surtout", lui a alors répondu son...

Lire la suite


À lire aussi

Gérard Depardieu accusé de viol : une enquête relancée contre le comédien !
Kaaris : Le rappeur accusé de violences par son ex-femme, une plainte déposée contre lui
Prince Harry : Furieux, il porte plainte contre le Royaume-Uni... et accuse sa famille !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles