« Plus Belle La Vie », la fin d’une série si proche des Français - DOSSIER

A technician uses a clapperboard during the last day of shooting of the French television series
NICOLAS TUCAT / AFP A technician uses a clapperboard during the last day of shooting of the French television series "Plus belle la vie" at the Studios de la Belle de Mai on September 28, 2022, in Marseille, southern France. - "Plus belle la vie" is broadcasted since August 2004 and its ultimate episode will be aired on November 18, 2022. (Photo by Nicolas TUCAT / AFP)

DOSSIER - Plus triste la vie. Voilà ce que se disent des millions de Français (ils étaient en moyenne entre 2 et 3 millions chaque soir devant France 3) alors que ce vendredi 18 novembre marque la fin de la série Plus belle la vie. 18 ans à l’antenne et donc 18 saisons, près de 4 700 épisodes et parfois des pics à 6 millions de téléspectateurs : le feuilleton qui mettait en scène le quotidien des habitants d’un quartier fictif de Marseille, le Mistral, aura indéniablement marqué le PAF, mais aussi le cœur de ceux qui le regardaient.

Alors depuis la mort annoncée de la série avant l’été par France 3 qui évoquait « une évolution des attentes des téléspectateurs » et de « la consommation des programmes », les équipes ont imaginé une fin digne de ce nom. À 20h15, les deux derniers épisodes de la quotidienne, laissant place à un ultime prime à 21h10 intitulé 7 mariages et un enterrement, avant enfin un documentaire sur La grande aventure de PBLV dès 22h50.

Avant ces adieux, Le HuffPost vous propose de (re) découvrir nos articles et vidéos publiés ces derniers jours pour retracer le début, le pendant et l’après Plus Belle La Vie.

Plus beau le coup de vieux

C’est le 30 août 2004 que tout a commencé pour Plus Belle La Vie sur France 3. En une vingtaine de minutes, ce tout premier épisode plante le décor autour du bar du Mistral et introduit une bonne dizaine de personnages parmi lesquels toute la famille Marci de retour de ses vacances au Canada. Et très vite, les histoires d’amour et d’amitié, les déconvenues et les intrigues se mettent en place.

Lire aussi

Plus belle la ville

En dix-huit ans, Plus Belle La Vie aura aussi beaucoup participé au renouveau touristique de la ville de Marseille qui sert de décor - en vrai, ou en studio - à la série. « Le générique, c’est un spot de pub gratuit diffusé tous les jours », résume Jean-Luc Chauvin, président de CCI d’Aix-Marseille-Provence à Ouest France. Et c’est aussi ce que nous avons pu constater sur place lors de notre reportage.

Plus proche la vie

« On est une série qui parle des gens, et les gens aiment ça », aimait décrire Laurent Kerusoré qui a interprété Thomas Marci à l’écran pendant deux décennies. Les auteurs de Plus Belle La Vie se sont ainsi toujours servi de la « vraie vie » pour dérouler leur récit et ses intrigues, et emparé de certains sujets d’actualité parmi lesquels le mariage pour tous, la GPA ou la transidentité. Et de faire de Plus Belle La Vie un vrai miroir de notre société.

Lire aussi

Ce sont plusieurs générations de Français qui ont ainsi suivi ce feuilleton quotidien en famille ou entre amis. Et forcément après 18 ans, les adieux sont déchirants comme nous avons pu le constater auprès des fans venus visiter les studios, désormais vides, de la Belle de Mai à Marseille.

Lire aussi

Plus belle la suite ?

Si Samia Nassri, Jean-Paul Boher, Blanche et Thomas Marci ou Estelle Cantorel ne vont plus au Mistral, que vont devenir les acteurs et actrices qui incarnaient ces personnages sur France 3 ? Cinéma, théâtre, télévision ou musique… Fabienne Carat, Stéphane Henon, Cécilia Hornus, Laurent Kerusoré ou Élodie Varlet vont revenir très vite avec d’autres projets.

Lire aussi

Enfin, l’arrêt du feuilleton - diffusé tous les soirs tous les soirs de la semaine à partir de 20h20 et pour une durée d’une vingtaine de minutes sauf à de rares exceptions - laisse aussi un trou dans la grille de programme. Alors quelle émission va remplacer Plus Belle La Vie à compter de ce lundi 21 novembre sur France 3 ? C’est ce qu’on vous raconte par ici, avec de la cuisine et du sport au menu.

Lire aussi

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi