Publicité

"Aya Nakamura, c’est l’esprit français": Bruno Le Maire apporte son soutien à la chanteuse

Bruno Le Maire a soutenu ce lundi 18 mars au micro de France Inter l'éventuelle participation d'Aya Nakamura à la cérémonie d'ouverture des JO de Paris cet été. Alors que la chanteuse est la cible de l'extrême droite depuis qu'elle est pressentie pour interpréter du Edith Piaf lors de cet événement, le ministre de l'Économie, salue, lui, "un geste très français".

"Je suis fan, je défends la très belle idée de voir Aya Nakamura chanter Edith Piaf pour moi c'est profondément l'esprit français. C'est à dire un esprit de panache, de l'audace et certainement pas le renfermement sur soi", a-t-il assuré sur France Inter.

"Je trouve que c'est un geste très français de demander à une grande star comme Aya Nakamura de chanter Edith Piaf, c'est la France qui se réinvente par la France qui regarde derrière", a-t-il ajouté.

Multiples soutiens

Selon des indiscrétions de L'Express, dévoilées fin février, Aya Nakamura pourrait interpréter Edith Piaf lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques le 26 juillet prochain. Cette possible participation, voulue selon l'hebdomadaire par Emmanuel Macron, a suscité de nombreuses attaques de la part de l'extrême droite à l'instar d'Eric Zemmour, de Marion Maréchal ou du groupuscule de l'ultradroite, Les Natifs.

Depuis, Aya Nakamura a notamment reçu le soutien d'artistes tels que Dadju, Hugues Aufray, Patrick Bruel ou Nej' mais aussi du metteur en scène Thomas Jolly, chargé de la cérémonie d'ouverture des JO, ainsi que de la ministre de la Culture Rachida Dati.

"Attention aux prétextes pour s'attaquer à quelqu'un par pur racisme. S'attaquer à une artiste pour ce qu'elle est, est inacceptable, c'est un délit", a déclaré la ministre le 13 mars dernier.

Une enquête a également été ouverte par le Pôle national de lutte contre la haine en ligne après un signalement de la Licra dénonçant des publications racistes visant la chanteuse.

Article original publié sur BFMTV.com