Publicité

"Mon rôle, c'est de défendre l'injustice": Hugues Aufray dénonce le racisme dont est victime Aya Nakamura

L'interprète de "Santiano" a pris la défense d'Aya Nakamura, cible de l'extrême droite depuis qu'elle est pressentie pour chanter à l'ouverture des JO de Paris cet été.

"Mon rôle ici et dans la vie, c'est de défendre l'injustice." Hugues Aufray a apporté samedi 16 mars sur le plateau de C l'Hebdo son soutien à Aya Nakamura, devenue une cible pour l'extrême droite depuis qu'elle est pressentie pour chanter à l'ouverture des JO de Paris cet été.

"Évidemment, moi je vois derrière ça du racisme", dénonce-t-il. "Mon rôle ici et dans la vie, c'est de défendre l'injustice. Moi, je suis pour, non pour l'égalité, mais pour la justice. L'égalité, ce n'est pas la justice et la justice, ce n'est pas l'égalité."

"Et c'est injuste d'attaquer quelqu'un pour sa couleur, pour la forme de son corps, etc.", poursuit le chanteur âgé de 94 ans. "Donc moi je défends Aya Nakamura parce que c'est une femme qui, à mon avis, est rejetée par une catégorie de gens qui voient en elle ce que moi je ne vois pas."

Patrick Bruel lui a également apporté son soutien. "En quoi elle ne représenterait pas la France?", a-t-il déclaré la semaine dernière sur BFMTV. "Le problème de ce genre de débat, c'est que ça emmène le débat sur un mauvais terrain qu'on n'aimerait pas entendre. Je n'aimerais pas imaginer les raisons pour lesquelles il y a cette polémique."

"En tout cas, moi je serai ravi de l'entendre chanter Édith Piaf", a-t-il ajouté. "En plus, elle sortira de sa zone de confort, ce sera un peu différent de ce qu'elle fait. Et je suis sûr qu'elle y prendra beaucoup de plaisir et nous aussi".

Enquête ouverte

Chanteuse francophone la plus écoutée dans le monde depuis Djadja en 2018, star à l'aura internationale, Aya Nakamura a été sacrée le mois dernier aux Victoires de la musique où elle a reçu le prix de l'artiste féminine.

Selon des indiscrétions de L'Express, Aya Nakamura pourrait interpréter Edith Piaf lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques le 26 juillet. Sa possible participation à l'événement a déclenché des attaques de la part d'Eric Zemmour et d'un groupuscule de l'ultradroite, Les Natifs.

Une enquête a été ouverte par le Pôle national de lutte contre la haine en ligne après un signalement de la Licra dénonçant des publications racistes visant la chanteuse.

Article original publié sur BFMTV.com