"Avatar 2" devient le film le plus vu en France en 2022 avec 6,87 millions d'entrées

Sorti mi-décembre, Avatar: la voie de l'eau a réuni depuis plus de 6,87 millions de spectateurs en salles, détrônant Top Gun: Maverick comme film le plus vu de l'année en France, a annoncé vendredi son distributeur Disney.

"Avec 559.147 entrées pour la journée du jeudi #AvatarLaVoiedeLeau a atteint hier soir 6.870.704 entrées. Meilleur résultat d'un film en 2022", a annoncé sur Twitter Frédéric Monnereau, chargé de la distribution chez Disney.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Au niveau mondial, la France offre au film de James Cameron, qui a déjà dépassé le milliard de dollars de recettes, son troisième plus gros revenu estimé, derrière les États-Unis et la Chine.

Triomphe éclair

Cinéaste des records, James Cameron est déjà l'auteur, après Titanic, du film le plus rentable à ce jour, le premier volet d'Avatar, frôlant les 2,9 milliards de dollars de recettes.

En France, c'est un triomphe éclair, alimenté par les vacances scolaires durant lesquelles plus de 500.000 spectateurs par jour ont embarqué pour l'astre Pandora depuis la sortie de ce nouvel Avatar, le 14 décembre.

Un rythme effréné qui lui permet de détrôner à la veille de la Saint-Sylvestre l'avion de chasse de Tom Cruise et les 6,76 millions d'entrées réalisées avec son come-back de Top Gun depuis mai.

Soulagement pour les salles

Si personne ne se risque à parier sur son score final, le nouvel Avatar devrait continuer à réaliser plusieurs millions d'entrées début 2023. Le premier volet, il y a 13 ans, avait attiré au total 14,7 millions de spectateurs.

De quoi redonner le sourire aux exploitants de salles, après une année 2022 où une partie du public a encore fait défaut. Les chiffres officiels de la fréquentation des salles françaises ne seront dévoilés que lundi, mais la fréquentation devrait être encore en recul d'environ un quart par rapport à l'avant-Covid.

Article original publié sur BFMTV.com