Avant le Grand Prix de Hongrie, Valtteri Bottas s’invite sur le Tour de France Femmes pour ravitailler sa compagne Tiffany Cromwell

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Instagram / valtteribottas
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Valtteri Bottas était aux premières loges pour encourager sa compagne Tiffany Cromwell. Ce mardi 26 juillet, le pilote de Formule 1 était à Reims pour le départ de la troisième étape du Tour de France Femmes. Un événement qu'attentait le Finlandais depuis un moment, comme il l'évoque dans des propos relayés par Cycling Weekly : "C'est en quelque sorte un événement historique, et Dieu merci, les organisateurs ont réussi à le faire. Je voulais absolument avoir le temps, même si ce n'est que pour quelques jours, de ressentir l'atmosphère, l'engouement et un autre type de course. Je m'attendais à ce que cet événement soit important, mais c'est agréable de voir qu'ils ont fait du bon travail. Les gens en parlent vraiment beaucoup."

L'occasion également pour Valtteri Bottas d'être au plus près de la coureuse de la formation Canyon-SRAM Cycling, avec laquelle il partage sa vie depuis 2020. "Depuis que j'ai rencontré Tiff, j'ai une vision différente de ce sport. C'est un sport très compétitif et, je pense, sous-estimé." Sur les réseaux sociaux de Valtteri Bottas, on peut voir l'homme de 32 ans a même joué les ravitailleurs au bord de la route afin de transmettre un bidon à Tiffany Cromwell durant la course. Par la suite, celui qui pilote pour l'écurie Alfa Romeo en Formule 1 a livré ses impressions sur le Tour de France féminin, qui n'avait pas eu lieu depuis 13 ans : "La dynamique de course est vraiment intéressante et on ne ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles