Après un test ADN, Julia Roberts découvre qu'elle n'est pas... une Roberts

© SIPA

Un secret bien gardé qu'elle ne s'attendait sûrement pas à découvrir. Invitée dans l'émission «Finding Your Roots» diffusée sur la chaîne PBS, Julia Roberts en a appris un peu plus sur la véritable identité de ses ancêtres. Soumise à des analyses ADN quelques jours avant le programme, l'actrice de 55 ans a eu la surprise d'apprendre qu'elle n'était pas liée à son arrière-arrière-grand-père, Willis Roberts.

Pour en savoir un peu plus, il faut remonter dans les années 1800. A l'époque, Willis Roberts serait décédé dix ans avant la naissance de l'arrière-grand-père de la comédienne. Selon Henry Louis Gate JR, historien et animateur de l'émission, l'épouse de Daniel Moder descendrait en réalité d'un certain Henry McDonald Mitchell Jr. Ce dernier entretenait une liaison avec son arrière-arrière-grand-mère, Rhoda Suttle Roberts.

«Ma famille est ma famille»

Sur le plateau de l'émission, la star de «Ticket to Paradise» est restée sans voix. «Wow ! Pincez moi je rêve ! Alors, nous sommes des Mitchell ?», a-t-elle demandé. «Biologiquement parlant, vous n'êtes pas une Roberts», a rétorqué l'animateur. «Epoustouflée» par cette découverte «fascinante», Julia Roberts a confié qu'elle préférait son nom de famille tel quel. «Il y a une partie de moi qui, quand je serai plus calme, pourra toujours accepter l'idée que ma famille est ma famille».


Lire la suite sur ParisMatch