Après avoir apporté son soutien à Nicolas Sarkozy, Faudel a été contraint de quitter la France

Bisson-Orban-Taamallah/ABACA

Si c'était à refaire, Faudel prendrait un autre chemin. En 2007, Nicolas Sarkozy choisit de se lancer dans la course à l'élection présidentielle, en devenant le candidat de l'UMP. Sa candidature est soutenue par de nombreuses personnalités comme Johnny Hallyday, Arthur, Enrico Macias ou encore Faudel. Ce dernier, invité de la matinale de Virgin Radio, est revenu sur cette période qui n'a pas été sans conséquences pour lui.

À lire également

"Il était obsédé par l'argent" : un célèbre journaliste balance sur Jean-Luc Delarue avec une anecdote cinglante

"Il ne faut pas partir dans la politique. Je suis parti dans un truc comme je suis assez entier, vrai...", a-t-il commencé à confier à Guillaume Genton dans Le Morning sans-filtre. Faudel a expliqué comment il en était arrivé à rencontrer Nicolas Sarkozy bien des années auparavant et a finalement s'engager dans sa campagne. "Je l'ai rencontré, il était par terre. Il était à Neuilly, personne ne le connaissait, il n'y avait pas encore l'histoire de la prise d'otage à la maternelle. Il avait marié un copain à moi qui est footballeur mais vraiment je n'ai rien à voir avec la politique. Je ne sais même pas comment ça marche", a-t...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi