Antonin Artaud et le laudanum : le portrait d'une addiction à l'opium

© PVDE / Bridgeman Images

Poète et homme de théâtre, Antonin Artaud (1896 - 1948) fut toute sa vie l'esclave d'une drogue fameuse en son temps, le laudanum. Au travers de cette addiction, Thierry Lefebvre raconte le succès, puis le déclin du fameux "vin d'opium" dans son livre "Dans la pharmacopée d'Antonin Artaud - le laudanum de Sydenham".

Lau-da-num. Trois syllabes pour une drogue à l'aura presque mythologique, tant ses citations pullulent dans la fiction des 19e et 20e siècles. Tels ces westerns, où de nombreux cow-boys sur le retour - à l'instar de John Wayne dans son ultime rôle, Le Dernier des géants (1976) - soulagent leurs blessures chroniques en tétant leur bouteille de laudanum. Cette solution alcoolique fait aussi beaucoup tourner les têtes dans la littérature gothique, du Frankenstein de Mary Shelley (1818) au Dracula de Bram Stoker (1897), en passant par moult nouvelles d'Edgar Poe. Autant d'incarnations anglo-saxonnes. Elles donnent la mesure des ravages que cet "opium liquide" a fait jadis aux Etats-Unis ou en Angleterre, où sa circulation était très peu contrôlée. Une forme d'épidémie qui rappelle, à un siècle de distance, celle qui sévit encore Outre-Atlantique, où les antalgiques opioïdes qui se prennent désormais sous la forme (entre autres) de gélules et de comprimés ont fait plus de 100.000 morts rien que pour l'année 2021 ! L'addiction aux opiacés en France n'atteint pas ces effrayants niveaux, ni aujourd'hui, ni hier, la circulation du laudanum ayant été beaucoup plus encadrée chez nous. Cette drogue n'en a pas moins consumé un célèbre artiste français, le poète et homme de théâtre Antonin Artaud, mort en 1948 à l'âge de 51 ans. Le destin d'Artaud donne corps à l'asservissement induit par le laudanum dans le livre "Dans la pharmacopée d'Antonin Artaud - le laudanum de Sydenham" écrit par Thierry Lefebvre : l'ancien maître de conférences en sciences de l'information et de la communication de l'Université Paris Cité, aujourd'hui membre du Comité des travaux historiques et scientifiques (CTHS) et directeur de la Revue d'histoire de la pharmacie répond aux questions de Sciences et Avenir.

"En France, les produits opiacés sont sous contrôle depuis 1845"

Sciences et Avenir : Qu'est-ce que le laudanum, et pourquoi préciser "... de Sydenham" ?

Thierry Lefebvre : Le terme laudanum remonte[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi