Publicité

Antisémitisme: le pape dénonce "la terrible augmentation des attaques contre les juifs dans le monde entier"

Dans une lettre publiée samedi, le pape François a déclaré que la guerre entre Israël et le Hamas "a produit dans l'opinion publique mondiale des divisions qui se transforment parfois en formes d'antisémitisme et d'anti-judaïsme".

Le pape François a déploré samedi "la terrible augmentation des attaques contre les juifs dans le monde entier" ainsi que la montée de l'antisémitisme et l'anti-judaïsme depuis le 7 octobre et le début de la guerre entre Israël et le Hamas.

"Nous les catholiques, ensemble avec vous, sommes très préoccupés par la terrible augmentation des attaques contre les juifs dans le monde entier", écrit le pape argentin dans une lettre adressée à ses "frères et soeurs juifs en Israël" et rendue publique par le Vatican.

L'Eglise "refuse toute forme d'anti-judaïsme"

La guerre entre Israël et le Hamas "a produit dans l'opinion publique mondiale des divisions qui se transforment parfois en formes d'antisémitisme et d'anti-judaïsme", poursuit le pape.

L'Eglise catholique "refuse toute forme d'anti-judaïsme et d'antisémitisme, condamne sans équivoque toute manifestation de haine contre les Juifs et le judaïsme qui est un péché contre Dieu", assure François.

Le pape invite à prier pour le retour des otages

Le pape argentin n'oublie pas cependant le peuple palestinien. "Mon coeur est proche de vous, de la Terre Sainte, de tous les peuples qui l'habitent, israélien et palestinien, et je prie pour que le désir de paix soit le plus fort chez tous", a ajouté le pape.

Déplorant "la tragédie comme celle qui s'est produite ces derniers mois", le pape François a invité "à prier tout spécialement pour le retour des otages" détenus par le Hamas chez eux.

Il y a moins d'un mois, François avait une fois de plus condamné "toutes les formes de terrorisme et d'extrémisme" et demandé "la libération immédiate de tous les otages à Gaza".

Une "crise humanitaire d'une gravité exceptionnelle"

Jorge Bergoglio avait également ajouté que la "forte réponse militaire" d'Israël avait "provoqué une crise humanitaire d'une gravité exceptionnelle et des souffrances inconcevables".

La guerre a été déclenchée le 7 octobre par une attaque sans précédent menée par des commandos du Hamas venant de la bande de Gaza voisine sur le sol israélien, qui a tué plus de 1.160 personnes, en majorité des civils, selon un décompte de l'AFP à partir de données officielles israéliennes.

En riposte à l'attaque, Israël a juré d'"anéantir" le Hamas, qui a pris le pouvoir à Gaza en 2007, et a lancé une offensive militaire qui a fait 27.238 morts, en grande majorité des civils, selon un dernier bilan samedi du ministère de la Santé du Hamas.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO -C'est "incroyablement émouvant", dit Musk de sa visite du site d'Auschwitz