Antisémitisme : Kyrie Irving, suspendu par les Nets, s’excuse après sa promotion d’un film polémique

(FILES) In this file photo taken on October 31, 2022 Kyrie Irving #11 of the Brooklyn Nets looks on during a break in the action during the fourth quarter of the game against the Indiana Pacers at Barclays Center in New York City. - The Brooklyn Nets suspended Kyrie Irving for at least five games on Thursday, saying they were
DUSTIN SATLOFF / AFP (FILES) In this file photo taken on October 31, 2022 Kyrie Irving #11 of the Brooklyn Nets looks on during a break in the action during the fourth quarter of the game against the Indiana Pacers at Barclays Center in New York City. - The Brooklyn Nets suspended Kyrie Irving for at least five games on Thursday, saying they were "dismayed" by the NBA star's response after he was criticized for posting a link to anti-semitic material. (Photo by Dustin Satloff / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

ÉTATS-UNIS - « Je suis profondément désolé si je vous ai causé de la peine, et je m’en excuse. » Le basketteur américain Kyrie Irving a fait son mea culpa ce vendredi 4 novembre sur son compte Instagram après avoir promu sur ses réseaux sociaux le film Hebrews to Negroes : Wake Up Black America, sorti en 2018 et ouvertement antisémite.

« Je veux être clair et dissiper toute confusion sur mon combat contre l’antisémitisme, et je m’excuse d’avoir relayé le documentaire sans contexte et sans explication factuelle soulignant les croyances spécifiques décrites dans le documentaire auxquelles j’adhère ou non », a écrit le meneur de jeu des Brooklyn Nets dans son long message. « Je n’avais pas du tout l’intention de manquer de respect à la culture historique juive concernant l’Holocauste, ni de perpétuer la haine. »

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Ce sont les premières excuses de la star du basket, mis sous pression par son équipe des Brooklyn Nets qui a décidé de le suspendre pour au moins cinq matches, sans salaire. « Nous avons été consternés que lorsque l’opportunité lui a été donnée devant la presse Kyrie ait refusé de dire sans équivoque qu’il n’a pas de croyances antisémites, ni de reconnaître le contenu haineux du film », a déploré la franchise de Brooklyn dans un communiqué jeudi.

Kyrie Irving, un habitué des controverses

De fait, après avoir partagé le lien du documentaire controversé et essuyé une volée de bois vert, il s’était interrogé en conférence de presse sur ce qu’il avait « fait d’illégal » et avait réfuté toutes les accusations le visant. Fait troublant, il avait été soutenu par Ye (Kanye West), lui-même connu pour ses opinions antisémites et récemment au cœur d’une polémique sur le sujet. « Il y a encore des vrais ici », avait écrit le rappeur sur ses réseaux avec un portrait en noir et blanc de Kyrie Irving.

Ye, de retour sur le réseau Twitter depuis la prise en main d’Elon Musk, a de nouveau regretté les attaques contre le basketteur dans un autre message publié ce vendredi 4 novembre. « Ils essayent de nous intimider à cause de nos opinions », a-t-il écrit avec une capture écran d’un article sur l’ex-star Shaquille O’Neal traitant le meneur des Nets d’« idiot ».

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Kyrie Irving est mis en cause pour ses propos controversés. En 2021, il avait fait parler de lui pour son refus de se faire vacciner contre le Covid-19. Un « non catégorique » qui l’avait empêché de prendre part à une bonne partie des rencontres à domicile de sa franchise. Il était par la suite devenu la coqueluche des antivax aux États-Unis, notamment dans les rangs des républicains et conservateurs favorables à Donald Trump.

À voir également aussi sur le Huffpost :

Lire aussi