Publicité

Antisémitisme: 1.159 actes recensés en France depuis le 7 octobre

Le ministère de l'Intérieur a communiqué un nouveau bilan officiel du nombre d'actes antisémites recensé dans le pays. Il assure que plus de 500 interpellations ont été réalisées dans ce cadre.

Le ministère de l'Intérieur indique ce jeudi 9 novembre que 1.159 actes antisémites ont été recensés en France depuis les attaques du Hamas en Israël du 7 octobre, soit en un peu plus d'un mois. À titre comparatif, 436 actes de ce type avaient été recensés pour l'ensemble de l'année 2022.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait déjà annoncé ce chiffre mercredi à l'Assemblée nationale, précisant que le nombre d'actes recensés pour l'année en cours est déjà "trois fois plus" élevé que l'année passée.

Parmi ces actes, on recense des "agressions verbales", "physiques", l'inscription de "croix gammées" ou encore d'"étoiles de David" "là où on pense qu'il y a des Français de confession juive qui habitent".

726 signalements pour des propos en ligne

"518 interpellations" ont été menées dans ce cadre, selon Gérald Darmanin, qui précise que 120 d'entre elles sont étrangères. Il assure avoir "pris des dispositions" pour que ces personnes voient "leur retrait quasi systématique" de titre de séjour et qu'une "quarantaine" d'entre eux sont en centre de rétention administratif.

Le ministre précise aussi que "726 signalements" ont été adressés via la plateforme Pharos, destinée à signaler des contenus illicites postés en ligne, et que "296 de ces personnes" ont été identifiées par les forces de l'ordre.

"On ne peut pas toucher un Français de confession juive sans toucher toute la République", a-t-il martelé.

Une "explosion" des cas

Le locataire de l'Hôtel de Beauvau a dénoncé une "explosion des actes antisémites", tout en rappelant que ce type d'actes était "déjà haut" avant les attaques du 7 octobre.

Mardi sur Sud Radio, Gérald Darmanin avait fait état dans un précédent bilan d'un nombre d'actes antisémites approchant les "1.100", sans donner un chiffre exact.

Le ministre de l'Intérieur a rappelé que presque "11.000 policiers, gendarmes et militaires de Sentinelle" ont été déployés pour prévenir ces actes et protéger la population juive de France.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Marche contre l'antisémitisme: l'introuvable union nationale